REFROIDIR

Prononciation : re-froi-dir
Nature : v. a.

1Rendre froid.
L'un [souffler froid] refroidit mon potage ; L'autre [souffler chaud] réchauffe ma main , LA FONT. , Fabl. V, 7
Il faut un an pour refroidir une lave de deux cents pieds d'épaisseur assez pour qu'on puisse la toucher sans se brûler à un pied de profondeur , BUFF. , Addit. théor. terre Oeuv. t. XIII, p. 149
2Fig. Diminuer l'ardeur, l'activité.
Mais si la pesanteur d'une charge si grande Résiste à mon audace, et me la refroidit , MALH. , IV, 4
Ceci pourrait suffire à refroidir une âme , RÉGNIER , Sat. XI
Le plus violent bouillon de mon zèle serait refroidi par la seule crainte de vous fâcher et de contester avec vous , SÉV. , à Guitaut, 9 févr. 1683
Quelquefois, le dirai-je ? un remords légitime Au fort de mon ardeur vient refroidir ma rime , BOILEAU , Au roi, Ép. VIII
Cet affront donna du courage à ses ennemis, et refroidit l'affection de ses alliés , ROLLIN , Hist. anc. Oeuvr. t. IX, p. 198, dans POUGENS
Vous-même qui vous plaignez que les croix dont le Seigneur vous afflige, vous découragent et vous refroidissent sur le désir de travailler à votre salut.... , MASS. , Avent, Afflict.
Vous verrez des âmes que la miséricorde de Dieu a rappelées de l'égarement.... en renversant une fortune établie, en refroidissant une faveur enviée , MASS. , ib.
Britannicus est empoisonné ; mais que devient Junie ? c'est cet éclaircissement qui allonge et refroidit le cinquième acte de Britannicus , MARMONTEL , Oeuv. t. V, p. 36
User de ses droits refroidit le coeur plus que les prétentions injustes , STAËL , Corinne, XX, 4 Absolument.
Quand l'amour n'émeut pas, il refroidit , VOLT. , Mérope, Lett.
3V. n. Devenir froid.
Une d'elles [demoiselles] soufflera le fourneau, et l'autre ne fera autre chose que mettre du sirop sur des assiettes pour le faire refroidir et me l'apporter de temps en temps , VOIT. , Lett. 9
Un engourdissement général saisit les membres d'Atala, et les extrémités de son corps commencèrent à refroidir , CHATEAUBR. , Atala, le drame. Fig.
Les siècles qui ont vu refroidir le zèle des chrétiens sur tous les autres devoirs de la religion, n'ont pu, ce semble, le ralentir sur celui-ci [entendre la parole de Dieu] , MASS. , Carême, Parole.
Avez-vous fait l'estampe des Calas ? il ne faut pas laisser refroidir la chaleur du public ; il oublie vite, et il passe aisément du procès des Calas à l'Opéra-Comique , VOLT. , Lett. Damilaville, 7 juin 1765
Familièrement. Laisser refroidir une chose, ne pas la faire sur-le-champ.
Je voudrais bien, ma fille, que vous n'eussiez pas laissé refroidir la réponse de la bonne princesse [de Tarente] ; vous m'eussiez fait un grand plaisir d'entrer un peu vite dans toute la reconnaissance que je lui dois , SÉV. , 15 mars 1676
M. de Marsillac, à présent M. de la Rochefoucauld [après la mort de son père].... ne trouvez-vous pas que le nom de la Rochefoucauld est quasi aussi chaud à prendre que celui de monsieur d'Aleth [un pieux évêque] ? M. de Marsillac voulait le laisser refroidir ; mais le public ne l'a pas voulu , SÉV. , 26 mars 1680
Refroidir, v. n. Se conjugue avec le verbe avoir pour signifier l'action : Le bouillon a refroidi pendant que vous veniez ; avec le verbe être pour marquer l'état : Le bouillon est refroidi depuis longtemps.
4Se refroidir, v. réfl. Devenir froid.
Le dîner se refroidit ; voilà M. Fréret qui arrive ; mettons-nous à table , VOLT. , Dial. XXVI, 2
On conte qu'une certaine comète, passant auprès de cet astre [le soleil], devint deux mille fois plus brûlante que le fer rouge, et ne put se refroidir qu'en cinquante mille années , VOLT. , Dial. XXIX, 10
L'or et le plomb, qui sont beaucoup plus denses que le fer et le cuivre, néanmoins s'échauffent et se refroidissent beaucoup plus vite , BUFF. , Hist. min. Introd. Oeuvr. t. VI, p. 242
Le corps noirci se refroidit constamment plus vite que le corps poli , RUMFORD , Instit. Mém. scienc. t. VI, p. 93
5Fig N'avoir plus la même ardeur.
Le lendemain, le courage de ceux d'Othon s'étant refroidi, ils dépêchèrent vers les Vitelliens , PERROT D'ABLANCOURT , Tacite, Hist. II, 11
Je reçois votre lettre ; elle me ravit ; ne craignez pas, ma bonne, que ma joie se refroidisse ; elle a un fond si chaud qu'elle ne peut être tiède , SÉV. , 5 févr. 1674
Pendant que la charité se refroidissait partout ailleurs , BOSSUET , Polit. VII, VI, 14
Ils se refroidissent bientôt pour les expressions et les termes qu'ils ont le plus aimés , LA BRUY. , I
Si vous vous refroidissez, Dieu se refroidit à son tour , MASS. , Carême, Tiéd. II
Pourquoi notre siècle, en se refroidissant sur l'églogue, semble-t-il se refroidir aussi sur le genre le plus opposé au bucolique, sur le genre de l'ode ? , D'ALEMB. , Réfl. sur la poés. Oeuvr. t. IV, p. 106, dans POUGENS.
Je sentais mon talent se refroidir , STAËL , Corinne, XIV, 1
Notre amitié s'est depuis refroidie , M. J. CHÉN. , Gracques, I, 5
XIe s.
Et par ces prez les laissez [les chevaux] refreider , Ch. de Rol. CLXXVII
XIIe s.
Iluec curreit une ewe de mestier en mestier : Là se baignout les seirs [les soirs] pur sa char refreidier , Th. le mart. 94
XIIIe s.
Ne vous lessiés pas refroidir, Ne trop vos membres enroidir , la Rose, 19897
Enfans, qui les flors alés querre Et les freses naissans sus terre, Li mau serpent refroidissant, Qui se vet ici tapissant.... Pensez, enfans, de l'eschever [esquiver] , ib. 16799
Se la desevrance [séparation] dure trop longuement, elle fait refroidir et oblier l'amistié , BRUN. LATINI , Trésor, p. 312
XIVe s.
Li Gaules, pour cause de l'interposicion de la nuit, avoient jà aucunement refredi leurs courages de l'ardeur de la bataille , BERCHEURE , f° 112
Et après, quant vient as perilz et leur premier mouvement est passé et reffroidi ou destaint comme une legiere flamme.... , ORESME , Eth. 82
XVe s.
Si se refroida grandement de cette croix emprise et preschée.... , FROISS. , I, I, 63
Marchandises par mer [le commerce par mer] en estoient refroidies et toutes perdues , FROISS. , II, II, 239
Ils se vouloient entre-tuer ; mais les sergents les menerent refroidir en prison , LOUIS XI , Nouv. XCII
XVIe s.
Il luy refroidira l'envie de s'attacher au prince aultrement que par un debvoir publicque , MONT. , I, 167
Ce cry refroidit un peu la chaleur de ceulx qui avoient bonne envie de combatre , AMYOT , Alc. 61
Il appercevoit que les alliez et confederez qu'il avoit en Italie se refroidissoient , AMYOT , Pyrrh. 48
Re..., et froid ; wallon, rifrendi ; Berry, rafrédir, raferdir, refrédir, refredzir ; provenç. refreidar, refreydir, refregir, refrezir ; espagn. resfriar et refreir ; ital. raffreddare et rifriggere L'ancienne langue avait deux conjugaisons de ce verbe, refroidier et refroidir.