RECTITUDE

Prononciation : rè-kti-tu-d'
Nature : s. f.

1Qualité d'être droit et non courbe.
Le soleil, quoique éclipsé, et malgré sa défaillance, ne laisse pas de conserver la rectitude de son mouvement , BOURDAL. , dans LAFAYE, Syn.
Les chemins [chez les Romains] étaient tirés en ligne droite ... des pierres étaient placées de mille en mille, et portaient leur numéro ; cette rectitude des lignes, et ces divisions en parties assez petites par rapport à la longueur totale rendaient les mesures itinéraires fort sûres , ROLLIN , dans LAFAYE, ib.
Les caractères communs à ces quatre familles d'oiseaux sont la longueur du cou et la rectitude du bec , BUFF. , dans LAFAYE, ib.
2Fig. Conformité à la raison, à la règle, au devoir. Rectitude de jugement, d'intention.
Mais cette rectitude Que vous voulez en tout avec exactitude, Cette pleine droiture où vous vous renfermez, La trouvez-vous ici dans ce que vous aimez ? , MOL. , Mis. I, 1
Le maréchal de Lorge trouva dans ce mariage une femme adroite pour la cour et ses manéges, qui suppléa à la roideur de sa rectitude , SAINT-SIMON , 112, 217
Son entendement, n'ayant point été courbé par l'erreur, était demeuré dans toute sa rectitude , VOLT. , Ingénu, 14
Ce fond de rectitude et de bonté morale, qui est la base de la vertu , MARMONTEL , Mém. XI
Bouhours, Suite des Rem. p. 33, dit que rectitude s'entend peu à la cour ; mais il ne doute pas qu'il ne s'établisse, ajoutant que l'abbé de Rancé l'emploie souvent, par exemple : Les meilleures intentions ne lui donnent point de rectitude [à une action répréhensible] ; et encore : Rentrer dans la rectitude des Pères. Ce mot était, comme on verra par l'historique, beaucoup plus ancien dans la langue que Bouhours ne le supposait ; et aujourd'hui l'usage l'a pleinement adopté. DROITURE, RECTITUDE. Ces deux mots ont une étymologie équivalente ; droit, représentant le latin directus. Droiture regarde proprement l'âme, pour marquer la probité, la bonne foi, des vues honnêtes et pures. Rectitude a un sens plus étendu ; il se dit, non-seulement d'un coeur honnête, mais surtout d'un bon esprit. XIVe s.
Eubulie est rectitude de conseil , ORESME , Thèse de MEUNIER.
Rettitude et faire adroit qui est contraire et opposite à perversité vicieuse , ORESME , Eth. 45
XVIe s.
Celluy qui donne aux bons beatitude Le veult ainsi par sa grand rectitude , J. MAROT , V, 934
Les muscles droits ainsi appellés pource qu'ils descendent selon la rectitude du corps, joint aussi qu'ils ont leurs fibres droites , PARÉ , I, 2
Provenç. rectetut ; cat. rectitut ; espagn. rectitud ; ital. rettitudine ; du lat. rectitudinem, de rectus, droit (voy. RECT...).