RAPPEL

Prononciation : ra-pèl
Nature : s. m.

1Action de rappeler, de faire revenir. Le rappel d'un ambassadeur.
Charès, par le rappel de ses deux collègues, se trouva seul général de toute l'armée , ROLLIN , Hist. anc. Oeuv. t. V, p. 495
Le rappel de l'homme à son climat , BUFF. , Quadrup. t. VII, p. 195
2Il se dit particulièrement de ceux qui ont été exilés ou disgraciés. Le rappel de l'exil. Son rappel à la cour.
Elle prit cela pour un ordre de rappel , HAMILT. , Gramm. 11
Quelque brillant qu'ait été son rappel, il est certain que ce fut une grâce , J. J. ROUSS. , Contr. soc. IV, 6 Fig.
Si les pensées, les livres et leurs auteurs dépendaient des riches, et de ceux qui ont fait une belle fortune, quelle proscription ! il n'y aurait plus de rappel , LA BRUY. , VI, 1
Lettres de rappel, ordre souverain qui rappelle un banni, un disgracié. Rappel de ban, lettres du prince par lesquelles il rappelait quelqu'un du bannissement.
3Rappel de l'union, ou, simplement, rappel, suppression de l'union établie entre l'Angleterre et l'Irlande, qui fut pendant longtemps le cri de guerre d'un parti politique en Irlande. 4Dans les assemblées politiques, rappel à l'ordre, action de rappeler à l'ordre l'orateur qui s'est écarté des convenances parlementaires. Rappel à la question, action de rappeler à la question dont il s'agit l'orateur qui s'en écarte. Rappel au règlement, action de réclamer contre une violation du règlement. 5Terme de droit. Rappel à succession, disposition testamentaire qui appelle à une succession des personnes qui en seraient exclues de droit. 6Terme de peinture. Rappel de lumière, distribution de la lumière telle qu'elle frappe les objets les plus importants d'un tableau. 7Terme d'art militaire. Manière de battre le tambour pour rassembler une troupe et faire revenir les soldats au drapeau.
Le canon gronde aux rappels des tambours , BÉRANG. , 14 juillet. Battre le rappel, exécuter sur le tambour cette batterie qui fait rassembler les soldats. Fig. Battre le rappel, réunir tous ses moyens, ses forces, ses ressources.
Arrivé demain, il faut qu'après-demain il [Napoléon à son retour de l'île d'Elbe] batte le rappel, fasse la presse des conscrits, ramasse les vieux soldats que nous ont rendus les neiges de la Russie et les pontons anglais , VILLEMAIN , Souvenirs contemporains, les Cent-Jours, ch. I.
Terme de marine. Batterie de tambour qui a pour objet d'appeler les hommes de l'équipage à tel ou tel poste.
8Terme d'administration et de comptabilité. Payement d'une portion d'appointements qui était restée en suspens ; et aussi payement en sus, après qu'un payement effectué a été reconnu incomplet. Il a droit à un rappel. Rappel de compte. XIIIe s.
Et apert, puisque contrarietés ne rapiaus ne sont trouvé el deerain [testament], que ce n'est fors qu'ajoustemens de testament , BEAUMANOIR , XII, 41
Il ne rentrent jusques au rappel le [du] majeur et les [des] jurés , Bibl. des chartes, 2e série, t. III, p. 426
XIVe s.
Au rappel de ceulx qui le pont despeçoient, il [Horatius Coclès] les parforsa euls en torner , BERCHEURE , f° 31, recto. Qui il ataint à cop, il est mort sans rapiel, Hugues Capet, V. 927
Lettres qui ne feroient expresse mencion du rappel [révocation] de ceste presente ordonnance , DU CANGE , rapellum.
XVe s.
Elle a perdu, c'est sans rappel , Mart. de St Pierre et St Paul
Car par tropeaulx Nonobstant les cris et rappeaulx Des bons, couvristes les coppeaulx [coteaux] Des heaulmes.... , A. CHART. , le Livre des quatre dames.
XVIe s.
Le decret du rappel de Pompeius dans la ville avecques son armée, lors de l'emotion de Catilina , MONT. , I, 340
Voy. RAPPELER ; bourguig. raipéa. RAPPEL. 6Ajoutez : Fig. Distribution, dans la toilette d'une femme, de nuances qui se rappellent l'une l'autre.
Leurs toilettes [de la mère et de la fille], quoique merveilleusement assorties à leur âge, avaient entre elles de secrets et charmants rappels , OCT. FEUILLET , Rev. des Deux-Mondes, 1er sept. 1875, p. 12
9Terme de législation. Abrogation expresse d'une loi.
C'est en 1824 que fut voté [par le parlement anglais] le rappel des lois sur les coalitions [d'ouvriers] , PAUL LEROY-BEAULIEU , Journ. des Débats, 17 juin 1876 (c'est une expression anglaise qui tend à s'établir dans le français).