RAISIN

Prononciation : rè-zin
Nature : s. m.

1Le fruit de la vigne. Grappe de raisin. Fouler le raisin. Raisin sec.
Certain renard gascon, d'autres disent normand, Mourant presque de faim, vit, au haut d'une treille, Des raisins mûrs apparemment Et couverts d'une peau vermeille , LA FONT. , Fabl. III, 11 Moitié figue, moitié raisin, voy. FIGUE.
2Raisins de caisse, raisins qui viennent du midi de la France ; ils sont trempés avec leurs rafles dans une lessive de soude et séchés au soleil. Raisins de Corinthe, ainsi appelés parce qu'ils venaient autrefois de cette ville, raisins secs très petits, presque noirs, en grains détachés des rafles. Ils sont envoyés en tonneaux de Céphalonie et des diverses îles Ioniennes. Raisins de Damas, raisins secs qui viennent de Syrie ; ils sont très gros, aplatis, rougeâtres, demi-transparents ; ils ont une saveur de muscat. 3Raisin d'Amérique, la phytolaque décandre (phytolaccées). Raisin barbu, la cuscute monogyne (convolvulacées), qui s'attache aux vignes du Languedoc. Raisin des bois, nom vulgaire de l'airelle myrtille. Raisin de corneille, nom donné parfois à la plante, mais surtout aux baies de la camarine à fruits noirs, qui croît sur les hautes montagnes de France et est appelée absolument la camarine (empetrum nigrum, L.). Raisin d'ours, voy. ARBOUSIER. Raisin de renard, ou herbe paris, parisette, paris quadrifolia, L., plante qui croît dans les bois ombragés et porte une baie de la grosseur d'un grain de raisin. Raisin de mars, ribes rubrum, groseiller. Raisin de mer, l'ephedra distachya, famille des gnétacées. 4Raisin de seiche, les oeufs de cet animal. Raisin du tropique, voy. SARGASSE. 5Raisin ou grappe de raisin, projectile appelé aussi mitraille. 6Terme de papeterie. Grand raisin, nom d'une sorte de papier qui s'emploie surtout dans les éditions de luxe, ainsi dit à cause d'une grappe de raisin qui servait de marque diaphane à ce papier. Pour chaque rame de papier grand raisin double, du poids de 25 livres et au-dessus.... Décl. 22 oct. 1715. Tarif. Grand raisin, le plus grand format de papier dont on se serve pour faire des tentures. Cueillir un raisin, manger un raisin : cette locution n'est autorisée par aucun grammairien, ni aucun dictionnaire, un raisin ne se disant qu'en parlant de toute une espèce : le muscat est un bon raisin ; il faut dire cueillir une grappe de raisin ou cueillir du raisin. De fait, l'usage ne dit guère un raisin pour une grappe de raisin ; néanmoins, comme raisins se dit au pluriel pour des grappes de raisins (Voyez ces raisins comme ils sont jaunes), rien au fond n'interdit logiquement de dire un singulier en ce sens. XIIIe s.
Et toute autre maniere d'aigrun, dates, figues, et toute maniere de reisins , Liv. des mét. 32
....Tant que li roisin sont fourmé, le [la] despuelle est contée por mueble , BEAUMANOIR , XXIII, 4
XVIe s.
Raisins nigrier, pivot, pique-poule, meurlon, foirard, brumestres, piquardant.... la bernelle, et autres infinis , O. DE SERRES , 152
Berry, rasin ; picard rosin, roisin ; bourg. razin ; provenç. razim, razain ; catal. rahim ; espagn. racimo, grappe ; ital. racemo ; du lat. racemus ; comparez le grec, grain de raisin, et sanscr. drãkshã, raisin.