repeter

Prononciation : ré-pé-té. La syllabe pé prend un accent grave quand la syllabe qui suit est muette : je répète, exce
Nature : v. a.

1Dire ce qu'on a déjà dit soi-même.
Dieu ne parle qu'une fois, et il ne répète point ce qu'il a dit , SACI , Bible, Job. XXXIII, 14
Que dirai-je des saintes prières des agonisants... ? il se les fit répéter trois fois, et il y trouva toujours de nouvelles consolations , BOSSUET , Louis de Bourbon.
On vit de part et d'autre [entre le prince de Condé mourant et sa famille] tout ce qu'on affaiblit en le répétant , BOSSUET , ib.
Ce nom qu'à tous moments votre bouche répète , RAC. , Bérén. I, 4
Il nous semblerait qu'une telle éloquence [de Démosthène] est contraire au génie de la multitude, qui demande qu'on lui répète souvent les mêmes choses, et que, pour les rendre plus intelligibles, on leur donne plus d'étendue , ROLLIN , Hist. anc. Oeuv. t. VI, p. 86, dans POUGENS
Quand on répète ce qu'on a déjà dit, c'est une preuve qu'on n'a rien à dire , VOLT. , Comm. Corn. Rem. Sert. III, 4
Quand on répète la pensée, il faut fortifier l'expression , VOLT. , ib. Poly. V, 3
Il répète les noms de devoir, de justice , VOLT. , Orph. IV, 2
Au bonhomme d'oncle il répète sans cesse, Que c'est le seul parti qui convienne à sa nièce , GRESSET , le Méch. I, 1 Ne pas se le faire répéter, exécuter sur-le-champ ce qui est commandé.
La chambrière.... Ne se le fait pas deux fois répéter , LA FONT. , Gag.
Absolument.
Il parle avec confiance ; il fait répéter celui qui l'entretient, et ne goûte que médiocrement tout ce qu'il lui dit , LA BRUY. , VI
Allez savoir, Lisette, Si l'on peut voir Cléon.... faut-il que je répète ? , GRESSET , le Méch. I, 3
2Redire ce qu'un autre a dit. Cet écho répète les mots.
Il [Sénèque] dit que, dans sa jeunesse, il répétait jusqu'à deux mille mots, après les avoir simplement entendus, et il les répétait dans le même ordre qu'on les lui avait récités , ROLLIN , Hist. anc. Oeuv. t. XI, 2e part. p. 696, dans POUGENS.
Ovide a conté cette affaire ; la Fontaine en parle après lui ; Moi je la répète aujourd'hui, Et j'aurais mieux fait de me taire , VOLT. , Filles de Minée.
C'est Platon qui l'a dit le premier, et d'autres l'ont répété ensuite , VOLT. , Blanc et noir.
Le moyen le plus sûr d'accréditer une opinion auprès de la frivolité française, est d'inventer quelques phrases que tous les sots puissent répéter en croyant dire quelque chose , D'ALEMB. , Éloges, Crébillon.
D'une chaste harmonie enivrant nos oreilles, Nous répétons les vers de ces hommes divins Qui parlent par image ainsi que la nature , LAMART. , Harm. I, 5 Cette montre, cette pendule répète les heures, les quarts, on lui fait sonner, en poussant un ressort, en tirant un cordon, l'heure et les quarts. Terme de marine. Répéter les signaux, faire les mêmes signaux que le commandant, au moyen de pavillons, de feux ou en tirant le canon, afin que les navires les plus éloignés voient ou entendent ces signaux.
3Recommencer.
La nature, si variée dans ses ouvrages, ne paraît avoir répété aucune de ses formes dans l'autre continent, mais les avoir faites sur des modèles tout neufs , BUFF. , Ois. t. XIII, p. 275
Il serait bien utile d'établir des sociétés uniquement destinées à répéter les expériences contestées sur les objets dont les arts et les sciences s'occupent , SENNEBIER , Ess. art. d'observ. t. III, p. 63, dans POUGENS
4En mauvaise part, rapporter ce qu'on a entendu. Quoi que vous lui disiez, il ira le répéter partout. Absolument. Les enfants sont sujets à répéter. 5Représenter, reproduire, réfléchir.
Il fut se placer au pied d'un rocher, qui, le jour précédent, lui répétait les sons de cette voix touchante , MARMONTEL , Cont. mor. Berg. Alp.
Des fleuves et des lacs, ou sombres ou brillants, Répétant le soleil, les masses des nuages, Des troupeaux animant ces riches pâturages , ST-LAMB. , Sais. III
6Présenter symétriquement d'un côté l'équivalent de ce qu'on voit de l'autre. On a répété cet ornement à droite et à gauche. 7S'exercer à dire ou à faire en particulier quelque chose qu'on devra dire ou faire en public.
Puisque nous voilà tous habillés, et que le roi ne doit venir de deux heures, employons ce temps à répéter notre affaire, et voir la manière dont il faut jouer les choses , MOL. , Impromptu, 1
On répète des danses dans mon cabinet ; j'ai plus d'envie de pleurer que de m'en divertir , MAINTENON , Lett. au card. de Noailles, 15 févr. 1699
L'on répétait alors à Fontainebleau un ballet que le roi et Madame dansèrent , LA FAY. , Hist. Henr. d'Angl.
Nous répétâmes hier une tragédie ; si vous voulez un rôle, vous n'avez qu'à venir , VOLT. , Lett. d'Arget, 8 janv. 1758
La pièce, dans l'état où je l'avais mise, fut répétée au grand théâtre de l'opéra , J. J. ROUSS. , Conf. VII
Tiens, papa, ce matin encor nous répétions Un petit dialogue à nous deux , COLLIN D'HARLEVILLE , Vieux célib. III, 2 Fig.
Nous répétons un peu nos vieilles leçons , SÉV. , 456
Absolument.
Songeons à répéter, s'il vous plaît , MOL. , Impromptu, 1
Les acteurs du divertissement vont venir répéter ici , DANCOURT , l'Opéra de village, SC. 10
Quand répétera-t-on ? - Vos affaires vont mal ; La pièce est aux arrêts chez le censeur royal , C. DELAV. , Comédiens, II, 3
Fig.
Je fus l'autre jour me promener dans ces belles allées de Chaulnes.... je répétais pour les Rochers , SÉV. , 19 avr. 1689
8Exercer en particulier des élèves sur ce qui fait l'objet de l'enseignement du professeur qu'ils suivent. Il répète ces deux élèves. Fig.
Le vendredi 9 août (1715) le P. Tellier répéta le roi longtemps le matin sur l'enregistrement pur et simple de la constitution , SAINT-SIMON , 402, 247
Il se dit aussi de la chose sur laquelle on exerce l'élève. Il répète la rhétorique.
Une grande économie n'eût pas suffi ; il fallut qu'il répétât à d'autres écoliers plus riches et plus paresseux ce qu'on venoit presque dans l'instant de leur enseigner à tous , FONTEN. , Littre.
9Redemander, réclamer (il ne se dit guère qu'en termes de jurisprudence civile ou militaire.
Mme de Lesdiguières m'envoyait Vincerot de Saint-Germain où elle était, sous prétexte de répéter quelques prisonniers , RETZ , II, 207
Nos soldats tuèrent un Espagnol, prirent presque tous les autres, et ne les voulurent pas rendre, quoiqu'on les eût envoyé répéter , SAINT-SIMON , 95, 2
Les récompenses les plus dues Sont souvent des dettes perdues, Pour qui tarde à les répéter , J. B. ROUSS. , Odes, IV, 7
Les soldats vétérans, qui craignaient qu'on ne répétât les dons immenses qu'ils avaient reçus , MONTESQ. , Rom. 12
En France, l'innocent qui a été plongé dans les cachots, qui a été appliqué à la torture, n'a nulle consolation à espérer, nul dommage à répéter contre personne , VOLT. , Pol. et lég. Comm. délits et peines, procéd. crim.
Des biens à répéter, des partages à faire , GRESSET , le Méchant, II, 3
Le créancier peut seulement répéter les dommages et intérêts tant contre les débiteurs par la faute desquels la chose a péri, que contre ceux qui étaient en demeure , Code Nap. art. 1205 Répéter des frais sur quelqu'un, ou mieux contre quelqu'un, demander qu'il rembourse les frais qu'on a faits.
10Terme d'officialité. Répéter des témoins, entendre en déposition des témoins qui sont venus à déposition sur la publication d'un monitoire. Terme de forestier. Confronter les procès-verbaux et rapports des gardes (MASSÉ, 1766.) 11Remonter à (sens latin qui n'est pas usité).
Qui en voudra voir davantage sur cette matière peut répéter les endroits de cette histoire où il en est parlé , BOSSUET , Var. XV, 140
12Se répéter, v. réfl. Recommencer les mêmes histoires. Les vieillards sont sujets à se répéter.
On dit que je me répète, écrivait-il [Voltaire] ; eh bien, je me répéterai, jusqu'à ce qu'on se corrige , CONDORCET , Vie de Voltaire.
C'est un charme que la mémoire ; On se répète jeune ou vieux , BÉRANG. , Bouquet. Se servir souvent des mêmes tours, des mêmes moyens. Ce poëte, ce musicien a le défaut de se répéter.
Le nombre des pièces de Corneille est beaucoup plus grand que celui des pièces de Racine, et cependant Corneille s'est beaucoup moins répété lui-même que Racine n'a fait , FONTEN. , Paral. Rac. Corn.
13Être répété, redit. Le même mot se répète trois fois dans un rondeau. Être renouvelé, avoir lieu souvent. Cela se répète tous les jours. 14Être reproduit, réfléchi.
Les lumières se réfléchissent et se répètent sur l'argent des murs et des voûtes , GENLIS , Veillées du château t. II, p. 111, dans POUGENS
Les sapins, devenus tous blancs, se répétaient dans les eaux , STAËL , Corinne, XIX, 5
Les flammes se répétaient au loin dans la mer , STAËL , ib. I, 4 Être reproduit symétriquement. Les mêmes ornements se répètent sur les autres faces de l'édifice.
XIIIe s.
Jà n'i aura mot repeté, Que je sache, se de voir [vrai] non , Meraugis, p. 15
Lidoine n'a pas atendu, Ainz a sa parole contée Devant le roi, et repetée L'amour dont cil l'aiment ainsi , ib. p. 37
XIVe s.
Et pour ce que longue chose seroit d'escripre et de repetter tout ce qu'il en monstra et dist , Modus, f° CXXXII
XVIe s.
Prevoyans que de brief seroyt France privée d'ung tant parfaict chevalier, et que les cieulx le repetoyent comme à eulx de par proprieté naturelle , RAB. , Pant. IV, 27
Philippus, ayant ouy ces paroles, pour la premiere fois ne feit pas semblant de rien ; mais comme il les alloit repetant plusieurs fois entre ses dents.... , AMYOT , Alex. 9
Provenç. et espagn. repetir ; ital. ripetere ; du lat. repetere, de re, et petere, demander (voy. PÉTITION). RÉPÉTER. Ajoutez : 15Se répéter, être mis en répétition, en parlant d'une pièce de théâtre.
Hernani se répétait, et, au tumulte qui se faisait déjà autour de la pièce, on pouvait prévoir que l'affaire serait chaude , TH. GAUTIER , le Bien public, 3 mars 1872