QUINZE

Prononciation : kin-z'
Nature : adj. numéral

1Trois fois cinq.
Un Saint-Bouvain, À qui je donnerais quinze points et la main , MOL. , Fâch. II, 2
On peut parier 11209 contre 90, ou 124 4/9 contre 1 qu'une personne de quinze ans vivra un an de plus , BUFF. , Prob. de la vie, Oeuv. t. X, p. 297
Et ce charme inconnu, cette fraîche auréole Qui couronne un front de quinze ans , V. HUGO , Orient. 33 Fig. Des jambes de quinze ans, la force et l'agilité de la jeunesse.
Nous aimons beaucoup mieux, ayant nos jambes de quinze ans, aller à pied qu'autrement , LESAGE , Est. Gonz. 46
J'ai retrouvé mes jambes de quinze ans , GENLIS , Théât. d'éduc. la Rosière, II, 9
2Quinzième. Chapitre quinze. Le roi Louis quinze. Le pape Grégoire quinze. On écrit ordinairement : Louis XV, Grégoire XV. 3S. m. Quinze, le nombre quinze. Quinze multiplié par trois. On dit de même : le numéro quinze, le nombre quinze. 4Le quinzième jour.
Je vous verrai du quinze au vingt de ce mois , MAINTENON , Lett. à M. d'Aubigné, t. I, p. 168, dans POUGENS
5Terme du jeu de paume. Le premier des quatre coups dont un jeu est composé. Nous avons gagné le premier quinze. Nous sommes quinze à trente. Nous sommes quinze à quinze, ou, pour abréger, nous sommes quinze à. Donner quinze, donner l'avantage de quinze à chaque jeu de la partie. Demi-quinze, l'avantage de quinze donné de deux jeux l'un, dans le cours de la partie. Fig. Avoir quinze sur la partie, avoir quelque avantage dans l'affaire. Fig. Il pourrait donner quinze et bisque à son adversaire, il lui est fort supérieur.
Souviens-toi.... qu'ils [les grands] ont quinze et bisque sur nous par leur état , BEAUMARCH. , Mar. de Fig. V, 2
Fig. Celui-là vaut quinze, c'est-à-dire cela est remarquable, je m'en souviendrai.
6Sorte de jeu de hasard très ruineux, qui consiste à prendre successivement des cartes entre les joueurs ; celui qui a, le premier, quinze par les points de ses cartes, ou qui en approche le plus, est le vainqueur.
Il a perdu vingt ou trente mille francs au quinze, tête à tête avec un homme qu'on prétend qui avait bien des moitiés , MAINTENON , Lett. au duc de Noailles, 22 mai 1711
XIe s.
De dulce France i a quinze milliers , Ch. de Rol. VIII
Contre un des nos [nôtres] [il] en troverat morz quinze , ib. CXLI
XIIIe s.
Quinze jours [ils] l'ont requise [Berte], mais ne l'ont pas trouvée , Berte, CIV
XVe s.
Deux jeunes marchandes d'auprès Ste-Oportune, nous leur avons vu faire leurs quinze tours dans St-Denis ; puis elles sont allées achever le reste de leur voyage dans le bois de Nostre Dame des Vertus, où je me recommande , Caquets de l'accouchée, p. 62, dans LACURNE
Prov. quinze ; cat. quinse ; espagn. quince ; ital. quindici ; du latin quindecim, de quinque, cinq, et decem, dix (l'accent est sur quin).