QUINQUENOVE

Prononciation : kin-ke-no-v'
Nature : s. m.

Jeu qui se jouait avec deux dés, et qui a pris son nom du nombre de cinq et de neuf.
Adroit joueur de quinquenove , SCARR. , Virg. VII
Lat. quinque, cinq, et novem, neuf ; ital. cinquenove. QUINQUENOVE. Ajoutez : Ne citez plus dans le palais D'autres livres que Rabelais ; Jugez le monde à quinquenove ; Qui pourra se sauver se sauve, Remontrance burlesque au Parlement, p. 7, 1649, dans CH. NISARD, Parisianismes, p. 184. On le trouve aussi écrit quinquenauve, à tort.
Avec lui marchait son fils Lauze, Jouvenceau frais comme une rose.... Rude danseur de tricotets, Musicien d'air et de motets, Adroit joueur de quinquenauve, Mais d'un poil tirant sur le fauve , SCARR. , Virg. trav. VII
Esp. cinco et nueve, cinq et neuf.