QUINCAILLERIE

Prononciation : kin-ka-lle-rie, ll mouillées
Nature : s. f.

1Marchandise de toute sorte de quincaille. Déclarons sujette à nos droits la quincaillerie grosse et menue, même celle passant sous le titre de mercerie, Ordonnance, juin 1680. Le mot quincaillerie ou quincaille que l'on écrit, et qu'on prononce quelquefois, quoique improprement, clinquaille, est une dénomination générale sous laquelle les négociants renferment une infinité d'espèces différentes de marchandises d'acier, de fer et de cuivre ouvré, qui font partie de la mercerie, Dict. des arts et mét. Quincailler.
Ces peuples [les sauvages du Chili] reçoivent, en échange [du poncho, sorte d'étoffe de laine], de petits miroirs, des quincailleries, quelques autres objets de peu de valeur , RAYNAL , Hist. phil. VIII, 6 Fig.
Toutes les anciennes intrigues de la cour et du monde lui étaient présentes [à Villeroy] ; c'était une quincaillerie à fournir abondamment , SAINT-SIMON , 325, 5
2Terme de serrurerie. Tout ouvrage servant aux ferrures et fermetures des portes et croisées et provenant de diverses fabriques. XIIIe s.
Tous marchans vendans quinquaillerie, come pots de terre, escuelles, plataux, vans.... doivent chascun.... quatre deniers parisis , Liv. des mét. 440
Quincaillier