QUERELLEUX, EUSE

Prononciation : ke-rè-leû, leû-z'
Nature : adj.

Qui se plaît à chercher querelle (mot qui vieillit).
Il vaut bien mieux avoir un faible ennemi à combattre qu'un ami querelleux à conserver , BALZ. , à Richelieu.
Le fond du coeur de tous les hommes les rend violents, injustes, cruels, ambitieux, flatteurs, curieux, insolents, querelleux , NICOLE , Ess. t. III, p. 124, dans POUGENS
XIIIe s.
Et certe pour moi conseille je, que chascun laisse avant de sa raison, que il soit riotous ne querelous , Ass. de J. 103
XVIe s.
Afin que quelque quereleux ne prenne matiere de combatre encore contre nous.... , CALV. , Instit. 1157
La querelleuse et seditieuse envie , AMYOT , Pélop. 8
L'injurieux et querelleux refus que Bajazet feit des presents que Temir luy envoyoit , MONT. , IV, 97
Querelle. L'ancienne forme querelous prouve que querelleux n'est pas une simple prononciation différente de querelleur. QUERELLEUX. Ajoutez : Substantivement.
Le querelleux dit qu'il n'aime rien tant que la paix , MALH. , Lexique, éd. L. Lalanne.