QUENELLE

Prononciation : ke-nè-l'
Nature : s. f.

Terme de cuisine. Boulettes dont on garnit un pâté chaud. Quenelles de volaille, d'esturgeon, etc.
Ces morceaux de pâte cuits ont la forme, l'apparence et le goût des quenelles les plus délicates , GENLIS , Maison rust. t. II, p. 96, dans POUGENS La différence entre boulettes et quenelles est que ce qui se met dans les quenelles est toujours passé au tamis, tandis que la boulette se fait avec des choses hachées ou écrasées.
Origine incertaine. M. Roulin le tire de l'all. Knollen, tumeur ; anglo-sax. knyll, frapper. QUENELLE. - ÉTYM. Ajoutez : Il y a peut-être lieu de rapprocher quenelle de quenieux, sorte de gâteau en usage dans les Flandres (DU CANGE, coniado). On ignore du reste d'où vient quenieux et s'il tient au bas-latin coniado que Du Cange donne aussi comme nom de gâteau.