QUELQUEFOIS

Prononciation : kèl-ke-foî
Nature : adv.

1De fois à autre.
Accessible, accueillant, honnête, M. le Tellier savait employer son temps, et quelquefois même le perdre, pour compatir à des misérables à qui il ne reste de consolation que de redire ennuyeusement leur misère , FLÉCH. , le Tellier.
Quelquefois il vous plaint, souvent même il vous vante , RAC. , Athal. I, 1
Quelquefois honnête et quelquefois fripon , REGNARD , Fol. amour. I, 5
Le public est soupçonné quelquefois d'être injuste et ingrat , VOLT. , Lett. Tabareau, octobre 1768
L'avenir du présent se venge quelquefois , DELILLE , Pit. IV
2Quelquefois que, un certain nombre de fois où.
Je récuse les pendules ; elles ne peuvent pas elles-mêmes être tout à fait justes ; et, quelquefois qu'elles le seront en marquant qu'un tour de vingt-quatre heures sera plus long ou plus court qu'un autre, on aimera mieux les croire déréglées que de soupçonner la terre de quelque irrégularité dans ses révolutions , FONTEN. , Mondes, 6e soir.
XVIe s.
Mais quelquefoys [une fois] qu'ung grand ours que nourrissoyt son pere eschappa, et luy venoyt lescher le visaige, il.... , RAB. , Pant. II, 4
Saint Pierre denonce que les fideles sont appelez, à ce qu'ils soyent quelquefois [un jour] participans de la nature divine , CALV. , Instit. 806
Quelque, et fois.