quartier-maitre

Prononciation : kar-tié-mê-tr'
Nature : s. m.

1Officier du rang de lieutenant ou de capitaine, qui est chargé du logement, du campement, des subsistances, des distributions, de la caisse et de la comptabilité d'un corps de troupes, et qui fait partie de l'état-major.
Le quartier-maître dans chaque corps d'un ou plusieurs bataillons ou escadrons, et le capitaine commandant dans les autres corps, rempliront les fonctions d'officiers de l'état civil , Code Nap. art. 89 Quartier-maître général, s'est dit d'un officier chargé de faire choix des lieux de campement, et d'en distribuer le terrain, de transmettre les ordres de mouvement et d'en surveiller l'exécution.
Il se mit en embuscade dans un fond au milieu de ces villages, et fit un détachement de sa petite troupe, avec ordre d'enlever les quartiers-maîtres, à mesure qu'ils arriveraient pour faire le logement , PELLISSON , Lett. hist. t. II, p. 212
2Terme de marine. Sous-officier qui, dans les équipages de ligne, a le rang de caporal des troupes de terre, et porte comme lui deux galons de laine sur les manches de sa veste. Le quartier-maître est inférieur de position au contre-maître ; il est patron dans les embarcations, chef dans les hunes, et commande partout où il n'y a ni maîtres ni contre-maîtres. Quartier, et maître.