QUARTERON

Prononciation : kar-te-ron
Nature : s. m.

1Poids qui est la quatrième partie d'une livre. 2La quatrième partie d'une livre dans les choses qui se vendent au poids. Un quarteron de beurre. 3La quatrième partie d'un cent dans les choses qui se vendent par compte. Un quarteron de noix. Le quarteron est de 26 à Paris, et de 32 dans quelques villes de France. 4Demi-quarteron, la moitié du poids d'un quarteron. La moitié d'un quarteron au poids ou en compte. 5Terme de batteurs d'or. Petit livre de papier carré, qui contient vingt-cinq feuilles d'or ou d'argent battu. 6Outil du papetier. Outil dont l'épinglier se sert pour trouer le papier. Il ne faut point tant de beurre pour faire un quarteron, il ne faut pas tant de paroles.
Vois-tu, il ne faut point tant de beurre pour faire un quarteron : si tu veux, tu seras ma femme, je serai ton mari , MOL. , G. Dand. II, 1
Il n'y en a pas trois douzaines au quarteron, se dit d'une chose qu'on estime, qu'on ménage.
XIIIe s.
Appareillier et mettre par quarterons [le chanvre], por faire peser au pois le roi , Liv. des mét. 148
XIVe s.
Six livres de froment et quarterons de vin , BERCHEURE , f° 114
XVe s.
Mentez, menteurs à quarterons , CH. D'ORL. , Rond.
[Des brigands] courrurent le pays de Flandres par cens et par quarterons , O. DE LA MARCHE , liv. III, p. 341, dans LACURNE
XVIe s.
Trois quarterons d'espingles , D'AUB. , Faen. III, 3
Quarteron de terre [sorte de me sure agraire] , Coust. gén. t. II, p. 584
Bourguig. quateron ; provenç. cartayron, cartairo ; espagn. cuarteron ; ital. quarterone ; de quart 1, avec le suffixe eron composé de er et de on, qui est augmentatif, diminutif, péjoratif, etc.