PUTAIN

Prononciation : pu-tin
Nature : s. f.

1Prostituée.
Le duc d'Orléans me dit que je pouvais compter qu'il n'y aurait plus de soupers de roués et de putains , SAINT-SIMON , 481, 248
Sanci, étant surintendant des finances sous Henri IV, fut disgracié, parce qu'il avait dit à la duchesse de Beaufort que ses enfants ne seraient jamais que des fils de putain , VOLT. , Henr. VIII, notes Fils de putain, injure très grossière.
Ces vers.... Que, comme enfants trouvés, ils soient fils de putains , RÉGNIER , Sat. II
Que je te rosserais si j'avais du courage, Double fils de putain, de trop d'orgueil enflé ! , MOL. , Amph. III, 7
2Par extension. Femme, fille débauchée. On évite d'écrire ce mot entier : on l'indique par p..., ou on le fait deviner comme a fait Gresset dans Ver-vert, IV : Le très cher frère indocile et mutin Vous la rima très richement en tain. XIIe s.
Les malvais qui quidierent [pensèrent] le rei servir à gré, E guarçuns e putains unt saint Thomas hué , Th. le mart. 46
XVe s.
Or regardez le grant desroy Que Clithemetra la putain Fit à son seigneur souverain , E. DESCH. , Poésies mss. f° 506
XVIe s.
Il fit part de son espouvantement aux assiegeans par un homme hors d'haleine et si estonné qu'à son rapport tout joua à fils de putin le dernier, et chacun quittant ses armes se laissa guider à la peur , D'AUB. , Hist. III, 137
Age pervers, qui se veautre en ordure ! Une putain, un monstre de nature, Un nain, un fou, un matassin emporte Tout ce qu'il veut.... , BAÏF , Oeuv. p. 123, dans LACURNE
Halimum, blanche putain , in Ruellium de Stirpibus
Pute ; espagn. putana ; ital. puttana. Pour la finale ain, voy. NONNAIN.