PUISSANCE

Prononciation : pui-san-s'
Nature : s. f.

1Droit ou acte par lequel on commande aux autres, autorité.
Toute puissance est faible à moins que d'être unie , LA FONT. , Fabl. IV, 18
[Pascal disait] que, dans un État où la puissance royale est établie, on ne pouvait violer le respect qu'on lui doit que par une espèce de sacrilége, puisque c'est non-seulement une image de la puissance de Dieu, mais une participation de cette même puissance , Vie de Pascal, par Mme PÉRIER
Soit qu'il [Dieu] élève les trônes, soit qu'il les abaisse, soit qu'il communique sa puissance aux princes, soit qu'il la retire à lui-même et ne leur laisse que leur propre faiblesse , BOSSUET , Reine d'Anglet.
La maison des Césars ....exerce une puissance absolue , BOSSUET , Hist. III, 7
Je ne sais de tout temps quelle injuste puissance Laisse le crime en paix et poursuit l'innocence , RAC. , Andr. III, 1
Et moi, vous le savez, je tiens sous ma puissance Cette foule de chefs, d'esclaves, de muets.... , RAC. , Baj. II, 1
Il y a dans chaque nation un esprit général sur lequel la puissance même est fondée ; quand elle choque cet esprit, elle se choque elle-même , MONTESQ. , Rom. 22
La puissance de tous les rois de l'Europe consistait alors à voir marcher un grand nombre de vassaux sous leurs ordres, et non à posséder assez de trésors pour les asservir , VOLT. , Moeurs, 51
La postérité fait une grande différence entre la puissance et la gloire , VOLT. , ib. 163
Le pistolet qu'il [le voleur] tient est aussi une puissance , J. J. ROUSS. , Contr. soc. I, 3
Quand on a la puissance, on croit tout possible ; on ne sait point se méfier de ses lumières, et, parce qu'on a commandé, on n'imagine pas devoir trouver des obstacles , CONDIL. , Comm. gouv. I, 17
Mes amis, J'ai soumis L'enfer à ma puissance , BÉRANG. , Colibri.
Les dieux à sa vertu mesuraient sa puissance , P. LEBRUN , Ulysse, II, 3 Fig.
Néanmoins ils dormiront tous deux dans la puissance du sépulcre, et ils seront tous deux mangés des vers , SACI , Bible, Job, XXI, 26
De notre pleine puissance, formule dont le roi se servait en certaines lettres patentes. De puissance absolue, en vertu de la puissance absolue.
Agissez donc, seigneur, de puissance absolue , CORN. , Perth. IV, 3
Pour l'obliger [le comte de Gormaz] de puissance absolue à réparer l'offense avec une satisfaction digne de la personne offensée , Sentiments de l'Académie sur le Cid
Avoir, tenir une personne, une chose en sa puissance, en être le maître, le possesseur, en pouvoir disposer à son gré.
Faut-il que vous naissiez en la puissance de vos ennemis ? , BOSSUET , Duch. d'Orl.
Je tiens le fils des rois, le vôtre, en ma puissance , VOLT. , Orphel. V, 4
Ce jeune homme est en puissance de père et de mère, il ne peut disposer de rien sans le consentement de son père et de sa mère. Cette femme est en puissance de mari, elle ne peut contracter ni disposer de rien sans être autorisée de son mari. Un mari dit plaisamment qu'il est en puissance de femme, un père qu'il est en puissance de fille, pour exprimer qu'il fait ce que sa femme, sa fille veut.
2Toute-puissance, voy. TOUTE-PUISSANCE. 3La puissance législative, la partie des pouvoirs publics qui a le droit de faire des lois ; la puissance exécutive, celle qui applique les lois et administre.
La puissance exécutrice disposant de tous les emplois , MONTESQ. , Esp. XIX, 27
La puissance législative est le coeur de l'Etat ; la puissance exécutive en est le cerveau, qui donne le mouvement à toutes les parties , J. J. ROUSS. , Contr. social, III, 11 Les deux puissances, le pouvoir spirituel et le pouvoir temporel, ou la puissance ecclésiastique et la puissance séculière. La séparation des deux puissances.
Ces deux puissances [le spirituel et le temporel] d'un ordre si différent ne s'unissent pas, mais s'embarrassent mutuellement quand on les confond ensemble , BOSSUET , Reine d'Anglet.
La source la plus empoisonnée de tous les malheurs des Grecs, c'est qu'ils ne connurent jamais la nature ni les bornes de la puissance ecclésiastique et de la séculière , MONTESQ. , Rom. 22
Puissance du glaive, autorité qu'a le souverain de condamner à mort, et qu'il fait exercer suivant les lois. Puissance des clefs, pouvoir de remettre ou de retenir les péchés donné par Jésus-Christ à son Église en la personne de saint Pierre et des apôtres.
4Puissance de fief, les différents droits qu'un seigneur suzerain pouvait exercer sur ses vassaux en vertu de son fief. 5Domination, empire. Alexandre soumit l'Asie à sa puissance. La puissance de ce prince s'étend fort loin.
Rome victorieuse.... réduit tout l'univers sous sa puissance , BOSSUET , Hist. III, 7
6État souverain. Les grandes puissances. Les petites puissances. Les puissances continentales.
Tu vois comme déjà ces deux hautes puissances Que Mars semblait plonger en d'immortels discords... , CORN. , Tois. d'or, Prol. 3
Tous les grands empires ont commencé par des hameaux, et les puissances maritimes par des barques de pêcheurs , VOLT. , Moeurs, 164
Je ne sais quel ministre de je ne sais quelle puissance ou quelle faiblesse chrétienne à la Porte Ottomane demanda un jour audience au grand vizir pour lui apprendre... , VOLT. , Lett. d'Argental, 23 déc. 1764
Lycurgue trouva neuf mille citoyens dans Sparte, et trente mille dans la Laconie ; par conséquent, si nous jugeons de Lacédémone par Athènes, cette république n'aura jamais eu qu'environ quarante mille citoyens ; voilà cependant les deux grandes puissances de la Grèce , CONDIL. , Hist. anc. I, 17
Si les puissances du premier ordre commettent rarement des fautes impunies , RAYNAL , Hist. phil. XII, 32 Hautes puissances contractantes, titre que les princes souverains prennent dans les traités qu'ils font entre eux. Hautes Puissances (avec deux majuscules), nom qu'on donnait aux états généraux des Provinces-Unies ou Hollande. Nobles Puissances (avec deux majuscules), titre que prenaient les états particuliers de chacune des sept provinces. Traiter de puissance à puissance, d'égal à égal.
7Au plur. Les puissances, ou les puissances supérieures, ou les puissances suprêmes, les rois, les princes, les grands.
Bien que nous devions tout aux puissances suprêmes, Madame, nous devons quelque chose à nous-mêmes , CORN. , Othon, III, 1
Que tout le monde soit soumis aux puissances supérieures ; car il n'y a point de puissance qui ne vienne de Dieu, et c'est lui qui a établi toutes celles qui sont sur la terre , SACI , Bible, St Paul, Épît. aux Rom. XIII, 1
Considérez ces grandes puissances que nous regardons de si bas , BOSSUET , Duch. d'Orl.
Obéissez aux puissances : si cela veut dire, Cédez à la force, le précepte est bon, mais superflu ; je réponds qu'il ne sera jamais violé ; toute puissance vient de Dieu, je l'avoue ; mais toute maladie en vient aussi ; est-ce à dire qu'il soit défendu d'appeler le médecin ? , J. J. ROUSS. , Contr. soc. I, 3
Convenons donc que force ne fait pas droit, et qu'on n'est obligé d'obéir qu'aux puissances légitimes , J. J. ROUSS. , ib. Les puissances de la terre, les hommes puissants.
Puissances de la terre, avez-vous des parents ? , VOLT. , Triumv. I, 5
Absolument et familièrement. Les puissances, ceux qui possèdent les premières dignités de l'État. Je ne veux pas me commettre avec les puissances.
On m'a desservi auprès des puissances , BEAUMARCH. , Barb. de Sév. I, 2
Flatter les puissances, flatter les gens en crédit. Se croire une puissance, se croire un personnage important. Il devient une puissance, se dit d'un homme qui acquiert du crédit, du pouvoir.
8Il se dit pour force militaire ou navale.
Je ne sais que vous dire de votre flotte ; depuis.... que cette puissance est en mer, nous n'en savons rien ici , SÉV. , 31 août 1689
9Il se dit de la divinité et des êtres divins.
La puissance divine, qui donne, quand il lui plaît, des bornes secrètes aux passions des hommes les plus emportés , BOSSUET , Reine d'Anglet.
Attestez, s'il le faut, les puissances célestes Contre un sang malheureux né pour vous tourmenter , RAC. , Mithr. I, 2
Ô puissance éternelle ! Vous faites-vous un jeu des pleurs d'une mortelle ? , VOLT. , Olymp. II, 3
Puissances du ciel ! J'avais une âme pour la douleur, donnez m'en une pour la félicité , J. J. ROUSS. , Hél. I, 5
Et je commande en maître aux puissances de l'onde , DELILLE , Énéide, I Les puissances du ciel, les anges. Les puissances des ténèbres, de l'enfer, les démons.
La solitude leur servait de retranchement, la religion leur donnait des armes, le jeûne les fortifiait, l'austérité les rendait terribles aux puissances de l'enfer , BOURDAL. , Dimanche de la Septuagésime, Dominic. t. I, p. 360
Terme de théologie. Nom d'une des hiérarchies des anges (qu'on écrit avec une majuscule, et qu'on ne dit qu'au pluriel). Les Trônes, les Puissances, les Dominations.
10Pouvoir de faire quelque chose.
Il n'est pas en ma puissance de dissimuler ma joie , BALZ. , liv. I, lett. 7
Toutes nos puissances sont si faibles et si limitées, que nous ne sommes capables que de choses médiocres , VOIT. , Oeuv. t. II, p. 312, dans POUGENS
Marcelle, qui vous sert de toute sa puissance , CORN. , Théod. IV, 1
Notre intelligence tient dans l'ordre des choses intelligibles le même rang que notre corps dans l'étendue de la nature ; bornés en tout genre, cet état qui tient le milieu entre deux extrêmes se trouve en toutes nos puissances , PASC. , Pens. I, 1, éd. HAVET.
Locke a eu très grande raison d'appeler la liberté puissance , VOLT. , Dict. phil. Franc arbitre.
L'homme n'a connu que tard l'étendue de sa puissance, et même il ne la connaît pas encore assez , BUFF. , 7e époq. nat. Oeuv. t. XII, p. 362
Il y a des moments où l'on se croit la puissance de ce qu'on désire , STAËL , Corinne, XIV, 3
11Fig. Empire exercé sur l'âme, sur l'esprit. La puissance de la parole.
Adieu, vos pleurs sur moi prennent trop de puissance , CORN. , Poly. I, 2
Les passions de l'âme troublent les sens... il faut commencer par là le chapitre des puissances trompeuses , PASC. , Pens. III, 19
Et quelque autre puissance [motif] Lui fait du fils d'Hector embrasser la défense , RAC. , Andr. II, 2
Un peu de violence M'a fait de vos raisons combattre la puissance , RAC. , Andr. II, 4
12Efficacité, vertu.
Après cela doutez de la puissance Des oraisons.... , LA FONT. , Or.
Quelques sucs bienfaisants dont la puissance active Rappelle en notre esprit sa clarté fugitive [de la raison] , DUCIS , Lear, IV, 5
13Faculté. On dit dans l'école que l'objet meut, émeut la puissance. La mémoire est une des puissances de l'entendement.
Peut-être qu'il y a en moi quelque faculté ou puissance propre à produire ces idées sans l'aide d'aucunes choses extérieures , DESC. , Méd. III, 9
Que l'esprit ne peut être forcé de croire ce qu'il sait être faux, ni la volonté d'aimer ce qu'elle sait qui la rend malheureuse ; que ces deux puissances sont donc libres... , PASC. , Entret. avec M. de Saci.
Il y avait dans son coeur une grande puissance d'aimer , STAËL , Corinne, XI, 3 Il se dit, en un sens analogue, des facultés corporelles.
Une âme qui revient à Dieu après les égarements du monde et des passions doit se regarder comme un malade frappé dans toutes ses puissances , MASS. , Carême, Pâques.
Déterminer la proportion des puissances effectives du mâle et de la femelle en toute reproduction , BUFF. , Quadrup. t. VIII, p. 7
Avec ses grandes puissances pour le vol et son instinct voyageur, la grue... , BUFF. , Ois. t. XIII, p. 440
14Terme de philosophie. Possibilité de devenir acte, par opposition à l'acte lui-même. Passer de la puissance à l'acte. Le gland est un chêne en puissance.
Mais peut-être aussi que je suis quelque chose de plus que je ne me l'imagine, et que toutes les perfections que j'attribue à la nature d'un Dieu sont en quelque façon en moi en puissance, quoiqu'elles ne se produisent pas encore et ne se fassent point paraître par leurs actions , DESC. , Médit. III, 19
15Terme d'économie rurale. L'aptitude de la terre à produire, aptitude résultant d'un certain état physique, de l'ameublissement du sol, de l'état d'agrégation des particules, de la composition chimique du sol. 16Terme de minéralogie. Épaisseur d'une couche ou d'un filon.
La principale mine de mercure connue dans l'Amérique méridionale... est, dit-on, une couche ou un filon de grés imbibé de cinabre ; il a cinquante mètres de puissance et traverse une montagne de grès , A. BRONGNIART , Traité de min. t. II, p. 247, dans POUGENS
17Terme de mécanique. Toute force dont on dispose pour équilibrer ou vaincre une autre force. La puissance et la résistance. Puissance motrice.
La vitesse et la direction d'un corps qui se meut d'un mouvement composé se mesurent par la diagonale d'un parallélogramme dont deux des côtés représentent les puissances , BRISSON , Traité de phys. t. I, p. 141
18Terme de physique. Se dit de la portée d'un instrument d'optique, du degré de grossissement ou de rapprochement qu'il procure. La puissance d'un microscope. Terme de chimie. Énergie d'un alcali ou d'un acide.
Les nombres qui expriment les quantités d'acide muriatique qui ont été nécessaires pour neutraliser 100 parties pondérales de chaque alcali, représentent les puissances comparatives de ces alcalis , BERTHOLLET , Instit. Mém. scienc. 1806, 1er sem. p. 272
19Terme de mathématique. Chaque degré auquel on élève une quantité en la multipliant par elle-même. 4 = 2 x 2, c'est la seconde ou deuxième puissance ; 8 = 2 x 2 x 2 ; c'est la troisième puissance ; 16 = 2 x 2 x 2 x 2, c'est la quatrième puissance, et ainsi pour tous les nombres. 9 est la deuxième puissance de 3, parce qu'il vaut 3 x 3 ; 27 en est la troisième puissance, parce qu'il vaut 3 x 3 x 3. La deuxième puissance et la troisième puissance ont reçu les noms particuliers de carré et de cube. 20Terme de trictrac. Prendre son coin par puissance, prendre son coin, lorsque l'adversaire n'a pas le sien, en diminuant un point sur chacun des dés amenés. XIIe s.
Gerins s'adobe come hom de grant puissance , Ronc. p. 52
Li rois qui nous gouverne est de mout grant puissance , ib. p. 197
Se j'eüsse de moi venger puissance , Couci, XVI
Et Diex vouloir ne m'en doinst ne poissance ! , ib. XVII
Deus abat les puissances e les feluns pensez , Th. le mart. 43
En ne m'amés-vous par fianche ? - Oïl, de toute ma poissanche , Lai d'Ignaur
XIIIe s.
Et toute la puissance [armée] du soudan se logerent sur le fleuve de Rexi d'autre part , JOINV. , 220
XIVe s.
Le continent a puissance de non faire contre raison pour delettacions corporeles , ORESME , Eth. 216
Donques les choses de quoy l'on conseille sont celles qui sont en notre puissance, et qui puevent estre ouvrées ou faites par nous , ORESME , ib. 66
Et tuit [tous] en louent Dieu de toute leur puissance , Girart de Ross. v. 6618
XVe s.
Là n'avoient les riches hommes de la ville, ni les notables, nulle puissance [autorité] , FROISS. , II, II, 57
Cil y vint à grand puissance de gens d'armes , FROISS. , I, I, 160
Seigneur, j'ay fait ma puissance ; or faites la vostre [j'ai fait ce que j'ai pu ; maintenant faites ce que vous pourrez] , Perceforest, t. IV, f° 48
[Mot de Charles V : ] Je ne say en signorie felicité, excepté en une seule chose. - Plaise vous nous dire en quoi ? - Certes en puissance de faire bien à autruy , CHRIST. DE PISAN , Charles V, III, 30
XVIe s.
Pource que Dieu exerce par les anges son empire par tout le monde, selon ceste raison ils sont nommez maintenant Principautez, maintenant Puissances, maintenant Seigneuries , CALV. , Instit. 105
La flatterie ne suit point les pauvres ou petites personnes, et qui n'ont aucune puissance , AMYOT , Comm. discern. le flatt. 3
Puissant.