PROFILER

Prononciation : pro-fi-lé
Nature : v. a.

1Terme de dessin. Représenter en profil. Peu usité en ce sens. 2Terme d'architecture. Profiler une corniche, un entablement, etc. dessiner la coupe d'une corniche, d'un entablement. Particulièrement. Donner aux contours d'un ouvrage d'architecture le caractère qui leur convient.
L'architecture de ce monument n'a pas été achevée ; les corniches des entablements, les chapiteaux, les bases et les autres parties qui devraient être profilées sont restés en masse , PEYRE , Instit. Mém. litt. et beaux-arts, t. II, p. 554
Terme de menuisier. Tracer des profils ou les exécuter dans le bois. Fig.
Plus les coupes des monuments sont franches et décidées, et mieux la blancheur de la lumière profile les lignes de l'ombre , CHATEAUBR. , Mont Blanc.
3V. n. Terme de menuisier. Se dit de deux membres de moulures ou de profils qui se rencontrent parfaitement à l'endroit de leur joint. 4Se profiler, v. réfl. Présenter ses contours.
L'aspect de la terre présente des collines.... qui se profilent avec majesté sur la voûte des cieux , BERN. DE ST-P. , Étude V
En quelques points [d'une région antarctique], les rochers perçaient la neige, et les pics se profilaient les uns derrière les autres, atteignant la hauteur de 2500 à 3000 mètres , Presse scientif. 1861, t. III, p. 461
XVIe s.
Profilé , COTGRAVE ,
Profil ; espagn. perfilare ; ital. proffilare. PROFILER. Ajoutez : - REM. Dans l'ancienne langue, pourfiler, qui représente notre profiler, avait un tout autre sens. Il signifiait garnir d'un certain ornement fait avec du fil : XIVe siècle. Pour pourfiler les diz garnemens, Mandements de Charles V, 1376, Paris, 1874, p. 680.