POMPEUSEMENT

Prononciation : pon - peû - ze - man
Nature : adv.

1Avec pompe.
Les grands, pour s'affermir achetant les suffrages, Tiennent pompeusement leurs maîtres à leurs gages , CORN. , Cinna, II, 1
La reine de Suède a été pompeusement reçue à Rome par le pape et les cardinaux , GUI PATIN , Lett. t. II, p. 149
C'était pendant l'horreur d'une profonde nuit : Ma mère Jézabel devant moi s'est montrée, Comme au jour de sa mort pompeusement parée , RAC. , Ath. II, 5
Roulant pompeusement ses flots majestueux , DELILLE , Convers. I
2En termes qui ont de la pompe.
Il vient de vous prendre un enthousiasme qui vous a fait expliquer les choses si pompeusement que je ne crois pas les avoir entendues , FONTEN. , les Mondes, 1er soir. Déclamer pompeusement, prendre un ton d'apparat et de grandeur.
Quel supplice que celui d'entendre déclamer pompeusement un froid discours ! , LA BRUY. , I
XVe s.
Le soudan qui estoit assis pompeusement en une haute galerie , MONSTREL. , II, 39
Pompeuse, et le suffixe ment.