PLAN

Prononciation : plan
Nature : s. m.

1Surface plane. La surface de la terre n'est pas ce qu'elle nous semble, un plan. Terme d'exploitation. Plan de joints, surface des couches dans les roches stratifiées. 2Surface qu'on suppose passer dans tel ou tel sens déterminé, et à laquelle on rapporte différentes directions. Terme de physique. Plan de réfraction, plan qui passe par le rayon incident et le rayon réfracté. Terme d'artillerie. Plan de tir, plan vertical passant par l'axe d'une arme à feu. Plan d'eau, le niveau de l'eau d'une rivière.
La hauteur des ponts au-dessus du plan d'eau [sur le canal de Lunel] est, au minimum, de 4m, 30 , E. GRANGEZ , Voies navigables de France, p. 350

Plan d'un glacier, la partie élevée et à peu près horizontale dans laquelle on peut le traverser , SAUSSURE , Voy. Alpes, t. III, p. 21, dans POUGENS
Terme d'anatomie. Surface qu'on suppose traverser le corps verticalement et le partager en deux parties égales, et à laquelle on rapporte l'abduction, l'adduction, etc. Plans de muscles, plans musculaires, couches de muscles. On dit de même : plans de fibres, chez les animaux et les végétaux. Terme de marine. Plan de barriques, de gueuses, etc. rangée horizontale de barriques, de gueuses, etc.
3Plan incliné, voy. INCLINÉ, n° 1. Plan incliné de Galilée, corde inclinée sur laquelle glissait un petit chariot en fer, et dont il se servit pour déterminer les lois de la chute des corps. 4Plans cotés, science analogue à la géométrie descriptive ; les lignes et les surfaces sont représentées par les projection sur un plan horizontal, dit plan de comparaison, et par la cote ou la distance verticale de chacun de leurs points à ce plan. 5Plan se disait jadis plate-forme. 6Dessin d'une ville, d'un bâtiment, etc. ainsi dit parce qu'il est la réduction à une surface plane d'une ville, d'un bâtiment, etc. Un plan de Paris.
Il [l'abbé de Coulanges] a reçu le plan de Grignan, dont il est très content ; il s'y promène déjà par avance , SÉV. , 15 janv. 1672
L'architecte a dessiné dans son esprit un palais ou un temple, avant que d'en avoir mis le plan sur le papier ; et cette idée intérieure de l'architecte est le vrai plan et le vrai modèle de ce palais ou de ce temple , BOSSUET , Connaiss. IV, 8 Fig.
Je ne sais plus le plan de votre famille ; je ne sais à qui j'ai affaire, ni ce qui est autour de vous , SÉV. , à Mme de Guitaut, 6 oct. 1693
Plan géométral, voy. GÉOMÉTRAL. Plan perspectif, voy. PERSPECTIF. Plan à vue d'oiseau, voy. OISEAU, n° 14. Plan en relief, voy. RELIEF. Lever un plan, prendre les mesures d'un objet pour en tracer un plan. Faire l'élévation d'un plan, après que la représentation du trait fondamental d'un édifice a été tracée sur le papier, représenter tous les dehors du même édifice en élévation. Plan relevé, se dit souvent du plan géométral d'un édifice, quand on représente sur ce plan la partie supérieure, les toits et les terrasses, de sorte que la distribution intérieure reste cachée.
7Terme de marine. Plan, synonyme de devis d'un navire et de gabarit. 8Terme de peinture. Il se dit des éloignements, plus ou moins grands, où sont placés les personnages et les objets qu'un tableau représente. Les figures du second plan sont trop grandes par rapport à celles du premier plan. Dégradation d'un plan, la différente diminution des objets, à mesure qu'ils sont représentés plus éloignés. Les plans de cette figure, de cette tête sont bien sentis, tous les passages d'un détail à un autre y sont bien exprimés et bien à leur place.
Comme elle est coiffée ! comme cette tête est bien par plans ! comme elle est hors de la toile , DIDEROT , Salon de 1765, Oeuv. t. XIII, p. 312, dans POUGENS
Par extension, il se dit des différents éloignements dans un paysage, dans une vue.
Nous distinguions déjà le temple d'Apollon, et cette prodigieuse quantité de statues qui sont semées sur différents plans, à travers les édifices qui embellissent la ville , BARTHÉL. , Anach. ch. 22
9En sculpture, plan du bas-relief, nom donné aux épaisseurs au moyen desquelles les objets représentés s'enlèvent sur le fond ou se distinguent les uns des autres, GUILLAUME., On dit qu'un bas-relief n'a qu'un plan, lorsque, par exemple, les personnages qui en forment le motif se détachent directement sur le fond, ou sont tous, par rapport à lui, également proéminents ; il y en aura deux ou davantage, si deux figures ou un plus grand nombre sont disposées dans le champ, soit en groupes par étages, soit isolément à d'inégales profondeurs, GUILLAUME, Sur les principes du bas-relief, dans Institut, août-sept. 1866, p. 64. 10Fig. Dispositions générales d'un ouvrage.
J'ai marqué comment Virgile avait formé le dessein et le plan de l'Énéide sur l'Iliade et l'Odyssée d'Homère , ROLLIN , Hist. anc. XXV, I, II, 2
C'est faute de plan, c'est pour n'avoir pas assez réfléchi sur son objet, qu'un homme d'esprit se trouve embarrassé et ne sait par où commencer à écrire , BUFF. , Disc. récept. acad.
Bayle avait formé depuis longtemps le plan de son dictionnaire historique et critique , DIDEROT , Opinion des anc. phil. (Pyrrhon. phil.)
Un homme qui n'écrit que de caprice et par pensées détachées, comme Montaigne dans ses Essais, peut n'avoir qu'une intention générale, il est dispensé de se tracer un plan , MARMONTEL , Oeuv. t. IX, p. 288
La nature est mon plan, mon tableau l'univers , DELILLE , Trois règnes, ch. II
11Il se dit de ce qui est comparé à une oeuvre de littérature ou d'art, projet, dessein.
Ceux dont l'aveugle manie Dresse des plans de tyrannie , MALH. , II, 4
Peu de gens se font un plan de vie raisonnée et réfléchie , SAINT-EVREMOND , dans RICHELET
Il a dressé le plan de quelque trahison , MAIRET , Solim. II, 2
Vous me faites un plan de cet été et de cet automne, qui me plaît et qui me convient , SÉV. , 284
Dieu a tracé le plan de nos destinées éternelles , MASS. , Carême, Voc.
Tout ce qui n'entre pas dans le plan de nos vues et de nos passions nous révolte , MASS. , Myst. Soumiss.
En vain nous formons-nous un plan de félicité dans le crime , MASS. , Prof. 1
Lorsqu'une religion naît et se forme dans un État, elle suit ordinairement le plan du gouvernement où elle est établie , MONTESQ. , Esp. XXIV, 5
Voici comment se forma le premier plan des monarchies que nous connaissons , MONTESQ. , ib. XI, 8
Cela n'entrait pas dans le plan de mes études , STAËL , Corinne, I, 3
XVIe s.
Le plant du fort d'Edimton est tout quarré et assis au milieu d'une plaine raze et basse , BEAUGUÉ , Guerre d'Escosse, I, 8
Ainsi le monde on peut sur Rome compasser, Puisque le plan de Rome est la carte du monde , DU BELL. , VI, 58, verso.
[Les sensations] Voyla le plan et les principes de tout le bastiment de nostre science , MONT. , II, 355
Je sçavois le Capitole et son plan, avant que je sçeusse le Louvre , MONT. , IV, 139
Plan 1. 2. PLAN. Ajoutez : - REM. Dans certaines localités, plan se dit pour rez-de-chaussée.
M. B..., marchand de meubles, qui habite le plan du palais [le Palais-de-Justice de Montpellier] , Gaz. des Trib. 23 avril 1875, p. 397, 3e col.
Voy. PELAN.