PIN

Prononciation : pin
Nature : s. m.

1Genre de la famille des conifères. Grand arbre toujours vert dont on tire la résine. C'est spécialement du pin sauvage, pinus sylvestris, L., et du pin maritime ou pin de Bordeaux, pinus maritima, Millar, que l'on retire la térébenthine commune, la poix de Bourgogne, le galipot, etc.
Nous avons mesuré des pins de six pieds de diamètre et de cent quarante pieds de hauteur , LA PÉROUSE , Voy. t. II, p. 187, dans POUGENS
2Espèces nommées le plus souvent : pin commun, pin de Genève, de Russie, de Riga, de mâture, pinasse, pinus sylvestris, L. Pin d'Écosse, pinus rubra, Mill. Pin laricio, pin de Corse, pinus laricio, L. Pin maritime, pin de Bordeaux, des Landes, sauvage, grand pin, pin pinastre, pinus maritima, DC. Pin pinceau, des Pyrénées, pin nazarou, pinus pyrenaïca, Lapeyrouse. Pin cultivé, de pierre, pin pinier, bon, doux, pinus pinea, L. Pin mugho, créen, torche-pin, pin de montagne, de Briançon, pin nain, pinus pumilio, Hoenk. Pin d'Alep, de Jérusalem, pin blanc, pinus alepensis, Ait. Pin à l'encens, pinus taeda, L. Pin à trochets, pinus rigida, Mich. Pin à gros fruits, pinus Coulteri, Don. Pin pleureur, pinus excelsa, Wall. Pin cembro, pin cembre, pinus cembro, L. 3Pomme de pin, la pigne ou fruit du pin. XIe s.
Dessouz un pin, delez un eglantier , Ch. de Rol. VIII
XVIe s.
Les pins s'avancent très bien, sous quel aer que ce soit, comme les pinettes de la Provence et du Languedoc le preuvent , O. DE SERRES , 787
Provenç. pin, pinhe ; catal. pí ; esp. et ital. pino ; du lat. pinus.