PERPLEXE

Prononciation : pèr-plé-ks'
Nature : adj.

Qui est dans la perplexité. Cela me rend perplexe. Qui cause la perplexité.
Affaire perplexe , VILLEROY , Mém. t. VII, dans LACURNE
La Fontaine écrivait perplex :
Deux avocats qui ne s'accordaient point Rendaient perplex un juge de province , LA FONT. , Juge
On l'a imité pour rimer avec index ; Du grand Chateaubriand le sort me rend perplex , STASSART , Fabl. III, 8
XVe s.
Duquel dictum et sentence il se trouva fort perpleux ; et non sans cause, car il ne cuidoit pas que le roy ne sa justice le deussent faire mourir , J. DE TROYES , Chron. 1475
XVIe s.
Attirer des disputes fascheuses et perplexes , CALV. , Instit. 100
Lat. perplexus, mêlé, confondu, de per, et plexus, de plectere, plier, même radical que plicare (voy. PLIER).