PERMUTER

Prononciation : pèi-mu-té
Nature : v. a.

1Faire une transposition de choses qui forment un tout, une série. 2Faire une permutation d'emploi.
On échange les ratifications d'un traité ; on troque des marchandises ; on permute des bénéfices , D'ALEMB. , Synon. Oeuv. t. III, p. 310, dans POUGENS Absolument. Il voudrait permuter avec son confrère. Permuter se dit, dans l'armée, de deux officiers de même grade qui changent de régiment ou de corps.
3Se permuter, v. réfl. Se substituer l'une à l'autre, en parlant des lettres. Les règles suivant lesquelles les consonnes se permutent dans la conjugaison grecque. Éprouver la permutation d'emploi. Un bénéfice se permute pour un autre. XIVe s.
Et se exposent hardiement as perilz, et permuent leur vie à petit gaing , ORESME , Eth. 91
XVIe s.
S. Il vouloit permuter son evesché avec M. le cardinal de Lorraine , CARL. , VI, 35
Provenç. et espagn. permutar ; portug. permudar ; ital. permutare ; du lat. permulare, de per, et mutare, changer (voy. MUER).