PERDRIX

Prononciation : pèr-drî ; l'x ne se lie pas dans la conversation : une pèr-dri aux choux ; ce que Chifflet, Gramm. p
Nature : s. f.

1Nom d'oiseaux gallinacés, à queue courte, à pourtour de l'oeil sans plumes, et dont les mâles ont un ergot plus ou moins marqué.
Le lièvre et la perdrix, concitoyens d'un champ , LA FONT. , Fabl. v, 17
Tout le monde connaît le chant des perdrix, qui est fort peu agréable ; c'est moins un chant ou un ramage, qu'un cri aigre imitant assez bien le bruit d'une scie ; et ce n'est pas sans intention que les mythologistes ont métamorphosé en perdrix l'inventeur de cet instrument , BUFF. , Ois. t. IV, p. 183
Le vieux malade n'a pu manger des perdrix rouges dont M. de Florian a régalé Ferney , VOLT. , Lett. au marq. de Florian, 7 mars 1774 Compagnie de perdrix, se dit des perdrix d'une même couvée qui volent ensemble. Perdrix blanche, perdrix qui habite les hautes régions des Alpes. Perdrix des champs, la perdrix grise. Genre perdrix : la perdrix grise, perdix cinerea, Lath. ; perdrix rouge, perdix rubra, Briss. ; perdrix bartavelle, perdix saxatilis, Meyer ; perdrix de roche, perdix petrosa, Lath.
2Vin couleur d'oeil de perdrix, ou, simplement, vin oeil de perdrix, vin paillet et fort brillant. Linge à oeil de perdrix, linge de table ouvré, dont les dessins représentent à peu près des yeux de perdrix. Oeil de perdrix, espèce de cor entre les doigts du pied. 3Par plaisanterie. Perdrix de Gascogne, un ail. On dit aussi chapon de Gascogne. 4Perdrix de mer, oiseau qui va chercher sur le bord de la mer les vermisseaux et les insectes aquatiques, hirundo pratincola, L. Perdrix de mer, se dit aussi de la sole, â cause de la bonté de sa chair. Perdrix de neige, le lagopède. 5Nom de plusieurs coquilles univalves. À la Saint-Remi tous perdreaux sont perdrix, c'est-à-dire ils ne sont plus assez jeunes pour être dits perdreaux. On mange bien des perdrix sans orange, c'est-à-dire il faut savoir se contenter d'une bonne chose, sans y désirer trop de raffinements XIIe s.
Pur mei querre, qui sui cume une perdriz des munz , Rois, p. 105
XIIIe s.
Assaut [il] mist, haïne et batailles, Entre esperviers, perdris et cailles , la Rose, 20348
Ne pain, ne vin, ne char, ne capons, ne pertrix Ne truevent qu'achater ; li mangiers est faillis , Ch. d'Ant. III, 281
XIVe s.
De prendre pietris et faisans Li estoit li deduis plaisans , J. DE CONDÉ , t. II, p. 169
Wallon, pietri : prov. perditz ; esp. perdiz ; ital. pernice ; du lat. perdicem.