PEPIN

Prononciation : pe-pin
Nature : s. m.

Semence qui se trouve au centre de certains fruits. Un fruit à pepins. Un pepin de poire, de pomme, de raisin. Des grammairiens voudraient qu'on dît pépin puisqu'on dit pépinière, ou pepinière puisqu'on dit pepin. XIIIe s.
La grape d'euls est grape de fiel, et li pepins tres amers , Psautier, f° 189
XIVe s.
Se vous voulez avoir roisins sans pepins.... , Ménagier, II, 2
Passules [en latin passulae] mondées de leurs pepins , LANFRANC , f° 39, verso. Acinus, pepion, dans le Glossaire publié par Labbe.
Maine, poupin, époupriner, êter les pepins ; haute Norm. pupin. Dérivation très incertaine. Frisch le tire du latin pepo, concombre, dans l'opinion que pepin a signifié primitivement graine de courge ; il est de fait que l'espagnol pepino signifie concombre et rien que cela. Diez observe qu'il y a une singulière analogie entre pepie et pepin ; pepin signifiant en wallon pepie, et l'espagnol pepita signifiant à la fois pepie et pepin.
Pepin a signifié jardinier dans un texte du XIVe siècle : Les pepins de la pepiniere , DU CANGE , pepilio.
PEPIN. - HIST. Ajoutez : XIIe s.
En plusors lieus par les gardins [jardins] Fist li dux planter des pepins Des pomes qu'en out aportées, Dunt beles entes sunt puis nées , BENOIT , Chronique, t. II, p. 344, V. 25394