PENSEUR

Prononciation : pan-seur
Nature : s. m.

1Celui qui pense, qui réfléchit, qui est profond.
On craint les penseurs , VOLT. , Lett. Laharpe, 25 oct. 1717
Accoutumé que j'étais à me reposer sur ce grand penseur [Sieyès] de l'achèvement de son ouvrage.... , MIRAB. , Collect. t. III, p. 342 Il se dit aussi au féminin, penseuse.
Je ne vous regardais jusqu'ici que comme une belle penseuse qui.... , J. J. ROUSSEAU , Lett. à Mlle D. M. le 7 mai 1764
Libres penseurs, nom donné à ceux qui refusent d'admettre la religion révélée. On a dit autrefois en ce sens : franc penseur. Le Penseur, nom d'une célèbre statue de Michel-Ange, qui se trouve à Florence dans la chapelle des Médicis.
2Adj.
Dieu tout entier habite en ce marbre penseur , A. CHÉN. , l'Invention.
PENSEUR, PENSIF. Un penseur est un homme qui a de la force et de l'habitude de penser, surtout philosophiquement ; pensif indique une méditation actuelle et un peu triste sur quelque chose. La pensée occupe le penseur ; ses pensées occupent le pensif. XVe s.
Jean Lyon contrepensa sur les penseurs [opposa ruse à ruse] , FROISS. , II, II, 53
Un bon penseur pense au revers [au rebours] qu'on pense , Faifeu, p. 91
Penser ; bourguig. penseu.