PENDERIE

Prononciation : pan-de-rie
Nature : s. f.

1Exécution de pendus.
On allait pendre un Picard ; une femme de sa connaissance le rencontra : Hé, un tel, comment te portes-tu ? - Je me porte assez bien, répondit-il ; mais cette penderie me déplaît , TALLEMANT , Histor. t. VI, p. 168
M. de Chaulnes est à Rennes avec les Fourbin et les Vins, et quatre mille hommes ; on croit qu'il y aura bien de la penderie , SÉV. , 226
Nous [nous, les gens de Bretagne] ne sommes plus si roués.... il est vrai que la penderie me paraît maintenant un rafraîchissement , SÉV. , 24 nov. 1675
2Endroit où le mégissier pend ses peaux pour les faire sécher. XVIe s.
Ils furent pendus à un gibet construit par Montluc pour les autres premieres penderies , D'AUB. , Hist. I, 161
Pendeur.