PENDANT

Prononciation : pan-dan
Nature : prép.

1Le long du temps de. Ce lieu nous servit d'abri pendant l'orage. Pendant la nuit.
Depuis Polyeucte, ce ne sont que des contrats de mariage, où l'on stipule pendant cinq actes les intérêts des parties.... , VOLT. , Comm. Corn. Rem. Pulch. préface.
2Pendant que, loc. conj. Le long du temps où.
Un des plus renommés écrivains de notre langue avait une telle aversion pour pendant que, qu'il fit résolution de ne s'en jamais servir, parce que ce mot fait équivoque avec pendre, pendait et pendant d'épée , VAUGELAS , Nouv. Rem. Observ. de M***, p. 30, dans POUGENS
On convint que les Carthaginois attaqueraient avec toutes leurs forces les Grecs établis dans la Sicile et dans l'Italie, pendant que Xerxès en personne marcherait contre la Grèce , ROLLIN , Hist. anc. Oeuv. t. I, p. 251, dans POUGENS
Il faut bien que tout ce qui agit sur les animaux et sur les végétaux, agisse pendant que la lune marche , VOLT. , Dict. phil. Influence. Il se dit quelquefois au lieu de tandis que.
Il [Lycurgue] est repris....d'avoir peu pourvu à la modestie des femmes, pendant que, pour faire des soldats, il obligeait les hommes à une vie si laborieuse et si tempérante , BOSSUET , Hist. I, 6
On sépare quelquefois que de pendant.
Pendant, ô malheur, ô honte, ô juste punition de nos péchés ! pendant, dis-je, qu'elle [la chrétienté] est ravagée par les infidèles qui pénètrent jusqu'à ses entrailles, que tarde-t-elle.... , BOSSUET , Mar.-Thér.
1. PENDANT, DURANT., Ces deux prépositions s'emploient continuellement l'une pour l'autre. La seule nuance que l'on puisse saisir, c'est que durant convient mieux, quand on veut faire sentir la durée comme pénible, comme trop longue. 2. PENDANT QUE, TANDIS QUE., Ces conjonctions expriment toutes deux qu'une action a lieu dans le même temps qu'une autre : Pendant que ou tandis que Jésus-Christ vécut parmi les hommes, il les instruisit.
Mais une première différence se peut noter, c'est que tandis que incline vers le sens de tant que ; ce que ne fait pas pendant que : Tandis que les Crétois conserveront ces passages, nous croirons toujours qu'ils veulent usurper nos terres , FÉN. , Tél. X
En cet emploi, pendant que serait moins propre ; cependant de bons écrivains n'ont pas toujours observé cette distinction : Pendant que je vivrai, je ne puis jamais voir tranquillement tous les maux qui vous peuvent arriver , SÉV. , 16 août 1671
Pendant que les Romains méprisèrent les richesses, ils furent sobres et vertueux , BOSSUET , Hist. dans GIRAULT-DUVIVIER
La seconde différence est que : pendant que désigne une simultanéité entre deux actions quelconques, et tandis que convient mieux pour marquer une simultanéité entre des actions qui contrastent l'une avec l'autre ; ainsi on dira : C'est ce malheureux là qui, pendant que j'écris, M'embarrasse l'esprit de ses impertinences , REGNARD , Distr. V, 7
Mais on dira : Tandis que de vous voir je meurs d'impatience, Vous témoignez, monsieur, bien de l'indifrence , REGNARD , Ménechm. V, 5
XIIe s.
Quant aucuns tient en bail et li creanciers donne respit ou font nouviax marciés.... et en ce pendant li oirs vient en aage , BEAUMANOIR , XV, 25
XVIe s.
Pendant, le ciel en murmurant se mesle De tourbillons, et de pluye, et de gresle , DU BELLAY , IV, 10, verso.
Pendant que leur autorité a besoing de nostre appuy , MONT. , I, 13
Pendant le parlement, et qu'ils musoient sur leur seuretez , MONT. , I, 27
Pendant 1 ; mâconnais, pendon que.