PELURE

Prononciation : pe-lu-r'
Nature : s. f.

1Peau, enveloppe de certains fruits, de certains légumes, et de tout ce qui se pèle. Pelure de poire, d'oignon. Pelure de fromage. Pelure d'oignon, voy. OIGNON, n° 1. Pelure d'oignon, un champignon ; une variété de pomme de terre. 2Terme de vénerie. Inégalités à la surface du bois des cerfs. 3Populairement et par plaisanterie, redingote, vêtement de dessus. Il fait froid ; j'ai mis une pelure. 4Papier pelure, sorte de papier très fin sur lequel on écrit ou imprime. 5Synonyme de pelis. Pour empêcher la grande quantité desdites pelures, qui provient de ce que les bouchers, tuant des moutons sans avoir fait couper la laine, ladite laine en est arrachée et déracinée de la peau après la mort de la bête, ce qui se fait avec de la chaux qui la gâte, Instruct. aux commis des manuf. 30 avril 1670. XIIIe s.
La peleüre d'une pomme , RUTEB. , 154
XIVe s.
Peler et nettoier très bien, et getter les peleures , Ménagier, II, 5
XVe s.
Que diriezvous de nos mignons, Qui ont une perrucque brune Et broyent pelures d'ognons ? , COQUILL. , Droits nouv.
Peler 2.