PELOTONNER

Prononciation : pe-lo-to-né
Nature : v. a.

1Mettre en peloton. Pelotonner du fil, de la soie. 2Se pelotonner, v. réfl. Être mis en peloton. Ce fil s'est pelotonné aisément. Par extension, prendre la forme d'une boule, d'un peloton.
[Dans les avalanches] quelques portions de neige se détachent du sommet [des montagnes], se pelotonnent et grossissent en descendant jusqu'à devenir une masse aussi grosse qu'une petite montagne , BUFF. , Add. et corr. théor. terr. Oeuv. t. XIII, p. 28
Ce sel, en se desséchant, se pelotonne et devient farineux , GAY-LUSSAC , Instit. Mém. scienc. 1812, 2e part. p. 111
Se mettre en forme de peloton, ramasser, réunir ses membres.
Quand on saute, on se pelotonne.... , BEAUMARCH. , Mar. de Figaro, II, 21
3Fig. Se réunir en groupe. Les abeilles se pelotonnent. XVIe s.
Pelottoner , OUDIN , Dict.
Peloton.