PELISSE

Prononciation : pe-li-s'
Nature : s. f.

1Robe fourrée de peau, dont on se sert beaucoup dans les pays du nord et au levant. 2Veste d'ornement, garnie de fourrure, à manches pendantes, et attachée à l'épaule gauche sur le dolman par un cordon. La pelisse des hussards.
Un jour, des vieux hetmans [Mazeppa] il ceindra la pelisse , V. HUGO , Orient. 34
3On a donné le nom de pelisse à des espèces de manteaux ouatés dont on enveloppait les enfants, les malades. XIIe s.
Il fu bien afublez d'une pelice vaire , Sax. XXX
XIIIe s.
Par mon chief je vous os bien dire, En vos aroit bele persone, Quant auriez vestu la gone Par desus la pelice grise , Ren. 1075
XVe s.
Elles eurent trop grand merveille que ce povoit estre ; si se leverent par accord toutes trois, et vestirent leurs pelices , Perceforest, t. II, f° 57
Prov. pelissa ; ital. pellicia ; du lat. pellicius, fait de peau, de pellis, peau (voy. PEAU).