PEINTURER

Prononciation : pin-tu-ré
Nature : v. a.

1Enduire d'une couleur ou de plusieurs, sans autre dessein que d'ôter à l'objet sa couleur naturelle. Peinturer un treillage, un lambris. 2Familièrement. Barbouiller en essayant de peindre. Cet enfant s'amuse à peinturer, à peinturer des images. XIIIe s.
Sor un faudestuef [fauteuil] d'or à boutons noelé Se sist li empereres el palais painturé , Ch. d'Ant. II, 264
Comment peintres peuent [peuvent] trouver Leur vies ; car à painturer Trop de gens s'apareillent , Dit des peintres
XVIe s.
Si je me loge en ces maisons dorées, Au front superbe, aux voutes peinturées , DESPORTES , Bergeries, chans.