paupiere

Prononciation : pô-piè-r'
Nature : s. f.

1Nom donné à deux voiles membraneux qui, en se rapprochant l'un de l'autre, couvrent entièrement les yeux, qu'ils mettent à l'abri d'une clarté trop vive ou de l'action des corps extérieurs.
D'un rouge brun sa paupière est bordée , VOLT. , Ce qui plaît, etc.
Quelques pleurs se présentaient au bord de vos paupières ; ou vous les reteniez, ou vous détourniez la tête pour les essuyer furtivement , DIDER. , Salon de 1765, Oeuv. t. XIII, p. 193
Maintenant tout dormait sur sa bouche glacée ; Le souffle se taisait dans son sein endormi ; Et sur l'oeil sans regard la paupière affaissée Retombait à demi , LAMART. , Médit. II, 22
J'aime le grand lion, à l'attitude fière.... Qui lève lentement sa terrible paupière, Superbe de dédain, d'orgueil, de gravité , P. LEBRUN , Voyage de Grèce III, 3 Paupière interne, troisième paupière qui existe chez les oiseaux. Fig. Ouvrir la paupière, s'éveiller. Fermer, clore la paupière, dormir.
S'il m'avient quelquefois de clore les paupières... , MALH. , V, 21
La nuit se passa tout entière, Sans qu'elle pût fermer un moment la paupière , MOL. , Tart. I, 5
Mais en ma chambre à peine ai-je éteint la lumière, Qu'il ne m'est plus permis de fermer la paupière , BOILEAU , Sat. VI
Fermer la paupière, faire dormir.
Quand la nuit des mortels a fermé la paupière , LAMART. , Médit. II, 17
Fermer les paupières à quelqu'un, l'assister à sa dernière heure.
Dès que ma triste main eut fermé sa paupière , RAC. , Bérén. II, 2
Fermer la paupière, amener la mort.
Et le premier instant où les enfants des rois Ouvrent les yeux à la lumière Est celui qui vient quelquefois Fermer pour toujours leur paupière , LA FONT. , Fabl. VIII, 1
Fermer la paupière, mourir.
Et ravis en naissant aux baisers de leurs mères, N'ont qu'entrevu le jour et fermé leurs paupières , DELILLE , Énéide, VI
2Paupières, les cils.
Des yeux bleus avec des paupières noires , GENLIS , Voeux téméraires, t. I, p. 129, dans POUGENS
Il s'est retourné, et s'est mis à louer ses paupières ; je vous demande si on s'est jamais avisé de penser à des paupières , GENLIS , Théât. d'éduc. la Marchande de modes, sc. 9
Ses longues paupières voilaient ses regards , STAËL , Corin. XX, 3
XIIIe s.
Se je aurai doné à mes pauperres dormir... , Psautier, f° 162
Si wel [ses yeux, de Dieu] el povre home regardent, Ses papieres ses homes gardent , Psaumes en vers, dans Liber psalm. p. 268
Norm. paupille, cil, paupiller, fermer les yeux de peur ; wallon, pâpi, paûpi ; prov. palpebra, palpela ; esp. et ital. palpebra ; du lat. palpebra, ou plutôt l'autre forme palpetra, cils, puis paupière, qui vient de palpare (voy. PALPER).