PATRIARCAT

Prononciation : pa-tri-ar-ka le t ne se prononce pas et ne se lie pas
Nature : s. m.

1Dignité des évêques qui se nomment patriarche.
Le temps à tout changé : les papes sont devenus de grands souverains ; Rome, le centre de la politesse et des arts ; l'Église latine, savante ; et le patriarche de Constantinople n'est plus qu'un esclave, évêque d'un peuple esclave , VOLT. , Moeurs, 31
2Étendue de pays soumise à la juridiction d'un patriarche. 3Durée de l'autorité d'un patriarche. 4Se dit, dans le système de Fourier, de la 3e des sept périodes de l'enfance du genre humain. Le patriarcat succède à la sauvagerie et se trouve remplacé par la barbarie. XVIe s.
Le droict de regale est ouvert par la promotion au cardinalat ou patriarchat , P. PITHOU , 66
Patriarche. On trouve au XVe et au XVIe siècle patriarchie.