patere

Prononciation : pa-tè-r'
Nature : s. f.

1Terme d'antiquité. Espèce de soucoupe en usage dans les anciens sacrifices. 2Ornement de cuivre doré dont on se sert pour soutenir les draperies ou suspendre divers objets, et qui est en forme de patère antique.
M. Gastoul décroche son chapeau de la patère où il l'avait suspendu , CH. DE BERNARD , la Cinquantaine, § VII
3Terme d'architecture. Ornement de forme circulaire, imitant une patère antique. 4Terme de serrurerie. Espèce de rosette pleine faite en cuivre, tournée au tour et portant divers profils, que l'on rapporte sur des croisillons dans une rampe, dans un balcon, etc. 5Terme de botanique. Se dit d'un organe creux dont l'orifice est évasé en forme de soucoupe. C'est une faute assez commune de faire patère du masculin, et de dire : Mettez le rideau au patère. Lat. patera, coupe, plat, forme analogue à patina, de patere (voy. PATENT).