PASSE

Prononciation : pâ-s'
Nature : s. f.

1Action de passer, en parlant des oiseaux voyageurs qui changent de contrée. Une passe de pigeons ramiers.
On a vu de jeunes cailles élevées dans des cages presque depuis leur naissance.... éprouver régulièrement deux fois par an une inquiétude et des agitations singulières dans les temps ordinaires de la passe, savoir au mois d'avril et au mois de septembre , BUFF. , Ois. t. IV, p. 244
Dans le Béarn il y a deux passes d'ortolans et par conséquent deux chasses , BUFF. , ib. t. VIII, p. 9
2Terme d'escrime. Action par laquelle on avance sur l'adversaire, en passant le pied gauche au-devant du pied droit. Faire des passes et des voltes avec adresse.
Je gagerai contre toi que de douze passes tu n'en feras pas trois à Hamlet ; tu combattras avec lui devant toute la cour , VOLT. , Mél. litt. Du théât. angl. Mesure de la passe, se dit d'une position où les deux faibles de l'épée peuvent se toucher. Être, se placer à la mesure de la passe. Passes au collet, passes qui consistent à se saisir d'une manière prompte et adroite du corps de son ennemi, pour en tirer l'avantage.
3Action d'aller l'un contre l'autre dans une joute.
Mais un troisième [chevalier] ne daigna pas se servir de sa lance [contre Itobad] ; en lui faisant faire une passe, il le prit par la jambe droite.... , VOLT. , Zadig, 19
4Se dit des mouvements qu'un magnétiseur fait avec les mains, soit en touchant légèrement le corps du magnétisé, soit à distance. 5Terme de jeu de mail. Petit fer rond en forme d'arc, qui est à chaque bout du mail. Terme de l'ancien jeu de billard. Petite arcade de fer par laquelle il faut que la bille passe. Au jeu de mail, être en passe, se mettre en passe, venir en passe, être, se mettre, venir vis-à-vis de la passe.
Nous songeons tous les jours à lui dans ce mail, et avec quelle bonne grâce il irait en passe en deux coups et demi , SÉV. , 454
À l'ancien billard, être en passe, venir en passe, être dans un lieu du billard d'où l'on peut, sans bricole et en traversant la passe, toucher la bille opposée. Avoir la passe pleine, se dit lorsqu'on est tout vis-à-vis le milieu de la passe. Avoir de la passe, être de côté, en sorte pourtant qu'on puisse passer. Flatter la passe, tomber délicatement dessus avec sa bille. Prendre la passe, passer par dedans. Fig. et familièrement. Être en passe de, être dans une situation favorable pour.
De voir un homme haï de moi, En passe de devenir roi , SCARRON , Virg. VII
Nous ne sommes pas encore connues, mais nous sommes en passe de l'être , MOL. , Préc. rid. 10
Et je crois, par le rang que me donne ma race, Qu'il est fort peu d'emplois dont je ne sois en passe , MOL. , Mis. III, 1
Enfin voilà donc M. de Chauvelin en passe de faire tout le bien qu'il a la rage de vouloir faire , VOLT. , Lett. d'Argental, 29 mai 1751
Être en belle passe, dans une belle passe, être dans une position qui promet beaucoup d'avancement.
Il apprit un jour que son débiteur avait rajusté ses affaires, et qu'il était dans une plus belle passe qu'auparavant , LESAGE , Guzm. d'Alf. I, 2
Dès que j'entendis dire qu'il était dans une belle passe , LESAGE , Gil Blas, II, 7
On dit aussi : n'être pas dans une belle passe ; être dans une mauvaise passe. Mettre en passe de, mettre dans une position favorable pour.
C'est une place fort briguée, parce qu'elle met en passe de l'évêché , PELLISSON , Lett. hist. t. II, p. 285, dans POUGENS
Absolument. Mettre en passe, mettre dans une position favorable.
C'est un grand avantage que la qualité, qui, dès dix-huit ou vingt ans, met un homme en passe, connu et respecté comme un autre pourrait avoir mérité à cinquante ans : c'est trente ans gagnés sans peine , PASC. , Pens. v, 15
Mais qu'aviez-vous fait pour vous mettre en passe et vous faire connaître ? , VAUVENARGUES. , Dial. Brutus, un Romain.
Fig. La passe, les passes, la condition où l'on est.
Il me semblait que, dans la passe où j'étais à la cour, il ne me convenait plus de fréquenter des maîtres d'hôtels , LESAGE , Gil Blas, VIII, 10
Qu'on calcule donc bien les passes où je puis encore me trouver, et l'on verra que le grand levier [l'argent] ne doit pas manquer , Corresp. du gén. Klinglin, I, 574
6Terme de danse. Mouvement du corps particulier à quelques figures. Entrelacement des bras dans la valse. 7Terme de marine. Canal entre deux terres, entre deux écueils.
Le rapport de ces deux officiers fut très favorable ; ils avaient sondé la passe et l'intérieur de la baie , LA PÉROUSE , Voy. t. II, p. 147 Par analogie.
On tend les trappes pour les loups à l'entrée des passes, au débouché d'un fourré , CHATEAUBR. , Amér. chasse.
8Lettres de passe, lettres accordées pour passer d'un emploi à un autre. 9Mise au jeu de quelques jetons ou fiches à chaque nouveau coup. On a oublié la passe. La passe est double. 10La petite somme qu'il faut ajouter à des pièces de monnaie pour compléter un compte. Vous me devez 62 francs ; vous ne me donnez que trois pièces de 20 francs ; vous me devez encore deux francs pour la passe. S'est dit au pluriel pour dépenses extraordinaires.
On lui avait donné à Monsieur (vers 1620) un acquit patent de 50 mille écus pour les passes de sa maison , Mém. du duc d'Orléans depuis 1608, p. 45, dans LACURNE
11La petite somme qui ramène à leur valeur primitive les pièces de monnaie que le gouvernement a réduites. Voilà un écu de six francs, et quatre sous pour la passe.
À deux cent six mille six cents livres à cause de la passe des écus , DANCOURT , la Folle enchère, sc. 22 La passe du sac, ce qu'on paye pour le sac qui contient l'argent que l'on reçoit.
12Passe algérienne, tribut annuel qui était payé par les nations maritimes de l'Europe pour se racheter de la piraterie des navires barbaresques. 13Aumône qu'on donne aux pauvres passants pour les aider à passer chemin et à se rendre où ils ont dessein d'aller. 14Terme d'imprimerie. Main de passe ou chaperon, main de papier en sus de chaque rame, destinée à servir à la mise en train et à remplacer les feuilles qui seraient gâtées ou qui manqueraient dans la rame. La main de passe est réglée à un dixième en sus du tirage ; par exemple, cent exemplaires sur mille. On ne paye pas les droits d'auteur sur les volumes de passe. 15Partie d'un chapeau de femme qui entoure le visage.
La jolie blonde porta la main à sa coiffure comme pour faire rentrer sous la passe de son chapeau les boucles soyeuses , CH. DE BERNARD , la Cinquant. § I
16Bâton qui, dans un jeu de longue paume, soutient la planche percée, au bas du toit. 17À la roulette, tout numéro au-dessus de 18. Jouer la passe. 18Tirer sa passe, à certains jeux de cartes, faire la vole. Voler la passe, à la bouillotte, se dit d'un joueur qui, ayant un mauvais jeu, propose une somme assez forte qu'il croit qu'on ne tiendra pas, afin de faire fuir les autres joueurs et de leur prendre la passe. 19Terme de marine. Bout que l'on introduit dans les intervalles des torons, pour exécuter les épissures. La passe d'un cordage est le tour qu'il fait sur une poulie, autour d'un point d'appui, dans un noeud ou dans un amarrage quelconque. Noeud de passe, terme générique désignant les sortes de noeuds dans lesquels les torons du cordage sont décommis. Passe du monde sur le bord ! commandement du maître d'équipage à deux matelots en grande tenue de se placer de chaque côté de l'échelle de commandement, au passage d'un officier qui va monter ou descendre du bord. 20Rouleau de bois à l'usage du teinturier sur soie. 21Dernière façon qu'on donne à la couleur en la passant légèrement dans une cuve. 22Chez les brodeurs, point qui commence au haut de la nervure d'une feuille, à droite ou à gauche, et qui tombe en se couchant un peu sur le trait de crayon qui borde la feuille. XIVe s.
Icellui Philippot prist un baston à terre, qui ilec estoit gisant, et faisoit criée et passe de leur jeu , DU CANGE , passarela.
XVe s.
Ung jeu appellé la passe, au quel jeu on joue avecques javelines , DU CANGE , ib.
Se aucun veult faire drap, entre drap et demi drap, il sera tenu mettre au bout du demi drap une boutiere ou passe , DU CANGE , passata.
Voy. PASSER. Nom vulgaire de la fauvette d'hiver, dite aussi passe privée, passe sourde, passe buissonnière, passe de haie. Passe de saule, le moineau friquet. Lat. passer, moineau. 1Ce qui a été fait ou dit autrefois. J'ai oublié tout le passé.
Il vous trompait vous-même, et son coeur offensé Prétendait tôt ou tard rappeler le passé , RAC. , Brit. v, 6
Que peut offrir le passé à un pécheur qui, étendu dans le lit de la mort, commence à ne plus compter sur la vie.... , MASS. , Avent, Mort du péch.
2Le temps passé.
Quoique vous connaissiez le passé et l'avenir , VOIT. , Lett. 80
Nous rappelons le passé, pour l'arrêter comme trop prompt , PASC. , Pens. III, 5, éd. HAVET.
Que chacun examine ses pensées, il les trouvera toujours occupées au passé et à l'avenir , PASC. , ib. III, 5
Le passé et le présent sont nos moyens ; le seul avenir est notre fin , PASC. , ib.
Le passé ne nous doit point embarrasser, puisque nous n'avons qu'à avoir regret de nos fautes ; mais l'avenir nous doit encore moins toucher, puisqu'il n'est point du tout à notre égard , PASC. , Lett. à Mlle Roannez, 7
Je ne donne point au passé un si bon air que vous ; au contraire, je m'en fais une amertume, je le regrette , SÉV. , 15 sept. 1680
Le passé est un abîme sans fond qui engloutit toutes les choses passagères ; et l'avenir est un autre abîme qui nous est impénétrable , NICOLE , Ess. de mor. 2e traité, ch. 3
Mais plus prompt que l'éclair, le passé nous échappe , RAC. , Esth. II, 3
À la différence de ces philosophes qui disent qu'on ne jouit que du présent et que le passé n'est rien, il [un vieil officier] ne jouit au contraire que du passé, et n'existe que dans les campagnes qu'il a faites , MONTESQ. , Lett. pers. 48
Puisse la raison qui s'affaiblit quelquefois dans la vieillesse, me préserver de ce défaut trop ordinaire d'élever le passé aux dépens du présent ! , VOLT. , Fragm. sur l'hist. XX
Le passé est comme la distance : notre vue y décroît et s'y perdrait de même, si l'histoire et la chronologie n'eussent placé des fanaux, des flambeaux aux points les plus obscurs , BUFF. , Époq. nat. Oeuv. t. XII, p. 2
On ne peut faire un pas dans Rome sans rapprocher le présent du passé et les différents passés entre eux , STAËL , Corinne, IV, 5
Voyez le monument que Charles a laissé ; Des peuples affranchis respectez la vaillance, Et qu'enfin l'avenir écoute le passé , MASSON , Helvét. VI
3Terme de grammaire. Le passé, l'inflexion du verbe par laquelle on marque un temps passé. Le passé défini. Le passé indéfini. Passé 1.