particularite

Prononciation : par-ti-ku-la-ri-té
Nature : s. f.

1Qualité de ce qui est particulier, spécial.
La raison pourquoi les lois divines positives peuvent admettre une dispense et l'abolir selon les circonstances, se trouve dans leur particularité , BOUCHAUD , Instit. Mém. sc. mor. et pol. t. IV, p. 388
2Circonstance particulière.
Il faut connaître les particularités de cette action , PASC. , Prov. IV
Il avait beaucoup de particularités à me dire , BOSSUET , Lett. quiét. 468
On a écrit que, lorsqu'il [le duc de Montmorency] fut conduit en prison, on lui trouva un bracelet au bras, avec le portrait de la reine Anne d'Autriche ; cette particularité a toujours passé pour constante à la cour ; elle est conforme à l'esprit du temps , VOLT. , Moeurs, 178
Marguerite Buffet (Observ. p. 137), au XVIIe siècle, et des dictionnaires provinciaux signalent la prononciation particullarité ou particuliarité, que l'usage rejette. XIVe s.
Il a apris pluseurs particularitez que le capitaine ou principal d'un ost ne doit pas ignorer , ORESME , Thèse de MEUNIER.
La troisieme particularité est à entendre que.... , Ménagier, I, 6
XVIe s.
Combien qu'en la particularité [au cas particulier] ils ayent esté abusez en leur sens , CALV. , Inst. 690
N'ayant homme sur lequel il se peut reposer, pour les particularitez et querelles qui estoient en son camp.... , M. DU BELL. , 462
L'historien Demon a escrit toutes ces particularitez , AMYOT , Thésée, 27
Lat. particularitatem, de particularis, particulier.