PARTERRE

Prononciation : par-tê-r'
Nature : s. m.

1Aire plate et unie. Parterre de natte, natte qui couvre le plancher d'une chambre. Faire un parterre, tomber sur le sol.
Il donna deux fois à travers De deux petits monceaux de pierres, Tellement qu'il fit deux parterres , SCARR. , Virg. VI
2Partie du jardin qui fait face au bâtiment et qui est divisée par compartiments de buis, de fleurs, de gazon.
L'air était peint de cent couleurs : Jamais parterre plein de fleurs N'eut tant de sortes de nuances , LA FONT. , Psyché, II, p. 218 Fig.
C'était un très beau parterre à voir que tant d'escadrons et de bataillons en bon ordre , PELLISSON , Lett. hist. t. III, p. 58, dans POUGENS
Parterre de pièces coupées, celui qui est composé de figures régulières, où l'on met des fleurs. Parterre de gazon, celui qui est fait de pièces de gazon en compartiments carrés et avec enroulements. Parterre de broderie, celui qui est composé de rinceaux, de fleurons, et autres figures formées de traits de buis nain et entouré de plates-bandes.
Son parterre brodé, son maigre filet d'eau , DELILLE , Jard. I
Parterre à l'anglaise, tapis de gazon peu découpés, entourés d'une plate-bande de fleurs dont les allées suivent les détours.
3Parterre d'eau, nom donné à certains canaux conduits par compartiments, et dessinés à peu près comme les parterres de jardin.
On va de l'un à l'autre par de grandes allées d'arbres très beaux et très verts, environnées de prairies, où les inondations précédentes font des canaux et des parterres d'eau comme si l'art s'en était mêlé , PELLISSON , Lett. hist. t. I, p. 257 Le parterre d'eau à Versailles, c'est-à-dire les deux grands bassins immédiatement devant le château.
4Partie d'une salle de spectacle entre l'orchestre et le fond du théâtre ; autrefois on y était debout, n'y ayant aucun siége, et c'est de là que vient le nom de parterre.
Un clerc pour quinze sous, sans craindre le holà, Peut aller au parterre attaquer Attila , BOILEAU , Sat. IX
La troupe de Molière fit doubler pour la première fois le prix ordinaire, qui n'était que de dix sous au parterre , VOLT. , Vie de Molière.
Voilà un billet de parterre que j'ai reçu de la part de vos partisans pour vous applaudir ; mais en voici en même temps un autre de la cabale pour vous siffler , LEGRAND , la Nouveauté, SC. 10 Populairement. Prendre un billet de parterre, tomber. Spectateurs placés au parterre.
Tu es donc, marquis, de ces messieurs du bel air qui ne veulent pas que le parterre ait du sens commun , MOL. , Critique, 6
L'autre, fougueux marquis, lui déclarant la guerre [à Molière], Voulait venger la cour immolée au parterre , BOILEAU , Ép. VII
Molière a outré non rarement le caractère, il a voulu par cette liberté plaire au parterre , FÉN. , t. XXI, p. 22
Non, j'appelle, en auteur soumis mais peu craintif, Du parterre en tumulte au parterre attentif , PIRON , Métrom. v, 12
C'est la première fois [à la représentation de Mérope] que le parterre ait demandé l'auteur d'une pièce , CONDORCET , Vie de Voltaire.
Un grand prince souhaitait à Corneille un parterre composé de ministres d'État ; Corneille en demandait un composé de marchands de la rue St-Denis ; il entendait par là des esprits droits et des âmes sensibles, sans préjugés, sans prétentions , MARMONTEL , Oeuv. t. VI, p. 327
Parterre debout. Parterre assis.
C'est surtout dans le parterre, et dans le parterre debout, que cette espèce d'électricité est soudaine, forte et rapide, et la cause physique en est dans la situation plus pénible et moins indolente du spectateur, qu'une gêne continuelle et un flottement perpétuel doit tenir en activité , MARMONTEL , ib. IX, p. 177
Les comédiens français, dans leur nouvelle salle, ont pris le parti courageux d'avoir un parterre assis : il paraît moins tumultueux, mais plus difficile à émouvoir , MARMONTEL , ib. IX, p. 186
Fig. Le public en général.
L'affaire de Mme de Courcelles réjouit fort le parterre , SÉV. , 26 févr. 1672
Voici un bon mot de Mme de Cornuel qui a fort réjoui le parterre.... , SÉV. , 16 mars 1672
On dit dans le même sens : juger du parterre les actes du gouvernement.
5Il s'est dit autrefois d'une espèce de satin ou de damas semés de fleurs naturelles, qui représentent l'émail d'un jardin. 6Serpent du genre boa. Espèce de girelle. XIVe s.
Ouvrouer par terre [boutique au rez de chaussée] , Ordonn. des rois, t. III, p. 187
XVe s.
À Saint-Denis un chafault et parterre, Joustes très grans, où l'or luit et habonde , E. DESCH. , Poésies mss. f° 298
XVIe s.
Les gens de pied furent contraincts de les laisser [les royales, sorte de vêtement], ou rongner (au moins ceux qui portoient des bottes), car à tous coups les esperons s'engageoient dedans, et faisoient faire des parterres , D'AUB. , Faen. IV, 3
Né au vray parterre des fleurs de lis de France , Sat. Mén. p. 177
Longues et larges allées, droictement alignées, et au parterre bien unies , O. DE SERRES , 16
Le parterre du poulailler sera quarrellé avec de la brique , O. DE SERRES , 349
Cest abisme se va clorre en telle solidité, qu'il n'y restoit apparence aucune que jamais il y eust eu ne tour ne tremblement ny ouverture de terre ; ains seulement y apparoissoit le parterre de la place tout à plain , Alector, roman, p. 43
Par, et terre. PARTERRE. Ajoutez : 7Terme de forestier. Parterre d'une coupe, l'emplacement où se fait une coupe.
Les produits secondaires provenant des nettoiements ou des éclaircies sont parfois abandonnés sur le parterre des coupes , Enquête sur les incendies de forêts, p. 75