PAROLI

Prononciation : pa-ro-li
Nature : s. m.

1Terme de jeu. Le double de ce qu'on a joué la première fois, à la bassette, au pharaon, etc. Gagner le paroli. Jouer au trictrac partie, paroli et le tout. Fig. Donner, faire, rendre le paroli à quelqu'un, renchérir sur ce qu'il a dit ou fait.
Ce que vous dites de la vieille Puisieux qu'elle n'en devait pas faire à deux fois, quand elle fut si malade, un peu avant la maladie dont elle est morte, me donne le paroli , SÉV. , 3 nov. 1677
Pour la belle-soeur [de Fouquet], c'est la plus folle femme que je connaisse ; je vous ferais le paroli si je voulais vous conter tout ce que je sais d'elle , SÉV. , 27 juin 1678
Dans toutes les querelles que j'ai accommodées, j'ai toujours condamné les premiers offenseurs, quoiqu'on leur eût fait quelquefois un paroli d'outrages, parce qu'on ne leur aurait rien fait s'ils n'avaient pas commencé , FURETIÈRE , Factums, t. II, p. 194 (lettre de Bussi-Rabutin)
Un heureux instinct fait paroli à la raison , Disc. du café, dans DESFONTAINES
2Corne qu'on fait à la carte sur laquelle on joue le double.
Et la dame du logis, assise auprès de ce banquier impitoyable [dans une maison de jeu], remarquait avec des yeux de lynx tous les parolis, tous les sept et le va de campagne dont chaque joueur cornait ses cartes , VOLT. , Candide, 22
3Paroli de campagne, paroli qu'un joueur fait par friponnerie avant que la carte soit venue comme s'il avait déjà gagné. Quelques parolis de campagne qu'elle se permet assez fréquemment, GENLIS, Veillées du château Les deux réputations. Origine inconnue.