PAROI

Prononciation : pa-roi
Nature : s. f.

1Synonyme, qui vieillit, de muraille. S'appuyer contre la paroi.
Elles [des feuilles] se sont éloignées de la fenêtre, pour s'approcher de la paroi qui lui était opposée , BONNET , Us. feuill. plant. 5e mém. Fig.
Cette attache est la paroi mitoyenne entre tous les coeurs , BOSSUET , Serm. Charité frat. 1
Fausses parois, mur qui enveloppe les parois d'un haut fourneau.
2En particulier, cloison de maçonnerie. Les parois de cette chambre sont humides. Terme de maçonnerie. Synonyme de parement.
Il [du nitre] est semblable à celui que l'on recueille sur les parois des vieux murs en les balayant légèrement avec un houssoir , BUFF. , Min. t. III, p. 432
Comme la giroflée [pend] aux parois des vieux murs , LAMARTINE , Jocelyn, 6e époque.
3Côtés intérieurs d'un vase, d'un tube, etc. Les parois d'un tuyau. Terme d'hydraulique. Orifice percé en mince paroi, percé dans un vase dont les parois sont minces.
La forme la plus avantageuse pour avoir la plus grande quantité d'eau dans un temps donné par un orifice déterminé, est celle que prend la veine fluide, à la sortie d'un orifice percé dans une mince paroi , BRISSON , Traité de physique, t. I, p. 303
4Par extension. Une paroi de rochers, rochers dressés comme une sorte de muraille.
Il y a dans ces montagnes plusieurs précipices et de larges ouvertures dont les parois sont noires et brûlées, comme dans le précipice du mont Ararat en Arménie, qu'on appelle l'abîme , BUFF. , Hist. nat. Preuv. théor. terr. Oeuv. t. II, p. 305
5Terme d'anatomie. Couche plus ou moins épaisse, plus ou moins composée, qui forme l'enceinte des cavités du corps. Les parois de la vessie, de l'intestin. Les parois de la poitrine. 6Terme de vétérinaire. Nom donné à toute la corne du pied du cheval.
La paroi se divise en biseau ou partie supérieure qui s'unit au bourrelet ; en pince, partie antérieure ; en mamelles, partie latérale ; en quartiers qui avoisinent les mamelles en allant en arrière ; et enfin en talons, formés par l'arrondissement postérieur de la paroi , LEGOARANT , 7Terme d'administration. Ligne d'arbres marqués du marteau de l'arpenteur, pour tracer une limite dans une forêt. 8Terme de pêche. Les fils de canne des bourdigues s'appellent parois ou murailles. XIe s.
Quand l'ot [ouit] Marsiles, vers sa pareit [il] se turne , Ch. de Rol. CCLXVI
XIIe s.
Les pareiz furent cuverz de tables de cedre, dedenz partut, si que pierre n'i aparut.... , Rois, p. 247
XIIIe s.
Lez le paroi sont acoté , Ren. 12250
Del pié s'apuie à la paroi, Si sache tant con il plus puet , ib. 4464
À la paroy du cloistre où le roy mangoit, mangeoient à une table vint que evesques que arcevesques , JOINV. , 205
XIVe s.
Au milieu de ces deux concavités [les ventricules du coeur] est une parai moienne , H. DE MONDEVILLE , f° 23, verso.
Se le soleil luist par my une verriere blanche ou contre une parey blanche , ORESME , Eth. 23
XVe s.
Et puis bouterent le feu en la ville, et l'ardirent si nettement que rien n'y demeura fors les parois , FROISS. , I, I, 100
XVIe s.
Je contemplay les paroys, lesquelz estoyent tous incrustez de marbre porphyre, à ouvraige mosaycque , RAB. , Pant. v, 38
La fille est comme un paroi blanc qui reçoit toutes impressions , YVER , p. 583
Une paroy entre deux n'empechera point que je ne soye conjoint d'esprit avec vous , BÈZE , Vie de Calvin, p. 196
Qui veut redresser sa maison ruineuse peut rompre les paroits de son voisin, si besoin est, et y mettre soubstiens et appuys, en reparant le dommage , Coust. gén. t. II, p. 693
Norm. parei ; wallon, pareuss, pareuie ; provenç. paret ; catal. pared ; ital. parete ; du lat. parietem, tiré par les uns du sanscrit pari, grec signifie, autour, et par d'autres du sanscrit par (a long), protéger. On voit par l'historique que le genre de paroi ou parei, suivant les dialectes, a varié ; le lat. paries était du masculin. PAROI. Ajoutez : 9On appelle paroi la peau du sanglier, et armures la partie de la peau qui recouvre les deux épaules, Chasse illustrée, t. II, p. 210. 10Terme d'hydrostatique. On dit qu'un orifice est à mince paroi, quand il n'est qu'une ouverture dans une lame métallique ou une planche mince, sans ajutage ni en dedans ni en dehors. 11Terme d'artillerie. Projectile à double paroi, projectile dont la paroi est formée de deux parties concentriques, disposées en vue d'une fragmentation systématique.