PARJURER (SE)

Prononciation : par-ju-ré
Nature : v. réfl.

violer son serment, faire un faux serment.
Et j'irais l'abuser d'une fausse promesse ? Je me parjurerais ? et par cette bassesse.... , RAC. , Bajaz. II, 5
Bien déterminé à ne jamais me parjurer ni mentir devant les juges, quelque risque qu'il pût y avoir à dire la vérité , J. J. ROUSS. , Confess. XI
Lorsque les dieux se parjuraient après avoir fait serment par le Styx, Jupiter les privait de la divinité pendant neuf ans , BAILLY , Atlantide, Lett. 22
On l'a employé comme verbe neutre : Il a été dit aux anciens : Vous ne parjurerez point, SACI, Bible, Évang. St Math. v, 33.
On l'a aussi employé comme verbe actif : Que je ne puis blâmer la nouveauté des feux Dont envers moi Léandre a parjuré ses voeux , MOL. , l'Ét. V, 13
XIe s.
Guenes i vint, li fels, li parjurez , Ch. de Rol. LIII
Vers vus [il] s'en est parjurez et malmis , ib. CCLXXIX
XIIe s.
.... Vers vus nus volt faire parjurer e trichier , Th. le mart. 43
XIIIe s.
Adonc furent forment espandus à jouer, Et les fois à mentir, les saints à parjurer , Jeu de dez, dans JUBINAL, t. II, p. 232
Je ne cuit pas qu'il s'en parjurt, Car moult par est prodons Renart , Ren. 9902
Car, ce dit le sage, qui volentiers jure, volentiers se parjure , JOINV. , 276
XIVe s.
Car en Dieu renoier chascuns d'eus s'estudie, Et à le parjurer chascuns se glorifie, Complainte sur la bataille de Poitiers , Bibl. des chartes, 3e série, t. II, p. 261
Comment Englois felons s'estoient parjurez, Sans tenir aux François ne foi ne loyaultez , Guesclin. 18801
XVIe s.
Dieu est grievement offensé, si on se perjure en son nom , CALV. , Instit. 290
....Elle s'est parjurée : Ce coeur qu'elle dit vostre estoit naguere à moy , DESPORTES , Amours diverses, Sonnets, II
Prov. et espagn. perjurar ; du lat. perjurare, de per, et jurare, jurer : jurer mal.