PARIA

Prononciation : pa-ri-a
Nature : s. m.

Homme de la dernière caste des Indiens, qui est un objet de mépris et d'exécration. Qu'est-ce qu'un paria, demande-t-il à son porte-flambeau ? C'est, lui répondit celui-ci, un homme qui n'a ni foi ni loi.
C'est, ajouta le chef des raispeutes, un Indien de caste si infâme, qu'il est permis de le tuer si on en est seulement touché , BERN. DE ST-PIERRE , Chaum. ind.
Il est sur ce rivage une race flétrie.... Les parias ; le jour à regret les éclaire, La terre sur son sein les porte avec colère , C. DELAV. , Paria, I, 1 Fig. C'est un paria, c'est un homme que personne ne veut voir, qui est exclu de la société.
Tamoul, pareyers, homme hors de classe, d'après Dubois, Moeurs et inst. des peuples de l'Inde, t. I, p. 50. PARIA. - ÉTYM. Ajoutez : D'après Max Müller (Essais de mythologie comparée, trad. par G. Perrot, p. 411, Paris, 1873), les Parias sont ainsi dits de la clochette qu'ils étaient autrefois obligés de porter, afin d'avertir les brahmanes de ne point s'exposer à être souillés par l'ombre d'un être abject.