PARFAITEMENT

Prononciation : par-fè-te-man
Nature : adv.

1D'une manière parfaite.
Comme je vous aime parfaitement, je pense être aimé de vous de la même sorte , BALZ. , liv. IV, lett. 12
Vous êtes pour moi toutes choses, et jamais on n'a été aimée si parfaitement d'une fille bien-aimée que je le suis de vous , SÉV. , 20 sept. 1684
C'est à la cour que l'on sait parfaitement ne faire rien, ou faire très peu de chose pour ceux que l'on estime beaucoup , LA BRUY. , VIII
2D'une manière complète, totale.
Qui vous ouvrirait le paradis ne vous obligerait pas parfaitement ? , PASC. , Prov. IX
Bonjour, ma très parfaitement chère ; je suis toute occupée de vous, de votre amitié, de votre santé , SÉV. , 22 sept. 1680
Elle [Mme de Longueval] haïssait bien parfaitement notre Montataire , SÉV. , 25 oct. 1688
Je viens d'écrire au chevalier ; il m'a parfaitement oubliée , SÉV. , 12 juin 1680
Voici un temps de justice et de clémence ; on prend plaisir à faire non-seulement ce qui est bien, mais ce qui est parfaitement bien , SÉV. , 17 avr. 1682
Aussi impossible, lui répliqua l'autre, que d'être parfaitement habile, parfaitement fort, parfaitement puissant, parfaitement heureux , VOLT. , Memnon.
3Parfaitement se dit comme réponse affirmative, dans le sens de oui, en insistant sur l'affirmation. La proposition vous convient-elle ? - Parfaitement. XIe s.
Parfitement se ad à Deu cumandet [il s'est recommandé à Dieu] , St-Alexis, LVIII
XIIe s.
Parfitement se deit sages hum purpenser, Quant il comence rien, bien puisse parfiner , Th. le mart. 82
XIIIe s.
Bien pleinement et parfectement dire , BRUN. LATINI , Trésor, p. 470
XVe s.
Il fut si très parfaitement et oultrageusement courroucé, qu'il ne scavoit nullement tenir maintien , Perceforest, t. I, f° 136
XVIe s.
La parfaittement belle et bonne temperature de sa personne , AMYOT , Alcib. 2
Parfaite, et le suffixe ment ; bourg porfaitemen ; prov. perfeitament ; esp. perfectamente ; port. perfeitamente ; ital. perfettamente.