PARCHEMIN

Prononciation : par-che-min
Nature : s. m.

1Peau de mouton, de brebis ou d'agneau, qui est préparée avec de l'alun pour écrire surtout les pièces qu'on veut conserver longtemps, telles que les titres des maisons et des terres, les brevets, les lettres patentes, etc. Une feuille de parchemin.
Pline ajoute qu'Eumène, roi de Pergame, substitua le parchemin au papier par jalousie contre Ptolémée, roi d'Égypte, se piquant de l'emporter par ce moyen sur sa bibliothèque, dont les livres n'étaient que du papier , ROLLIN , Hist. anc. Oeuv. t. I, p. 105, dans POUGENS Parchemin vierge, parchemin préparé avec la peau des agneaux morts-nés. Fig. et populairement. Un visage de parchemin, un visage dont la peau est jaune et sèche. Allonger le parchemin, multiplier les écritures sans nécessité. Terme de pathologie. Bruit de parchemin, bruit qui ressemble au frottement de deux morceaux de parchemin l'un contre l'autre, qu'on entend dans certaines maladies du coeur. Fig.
Je suis un parchemin, mon corps est diaphane , REGNARD , Démocrite, I, 4
2Se prend souvent pour contrats et titres.
Parchemins inventés pour faire souvenir ou pour convaincre les hommes de leur parole, honte de l'humanité , LA BRUY. , XI
Il y a des âmes sales.... éprises du gain et de l'intérêt.... enfoncées et comme abîmées dans les contrats, les titres et les parchemins , LA BRUY. , VI
Les papes donnaient des royaumes avec des parchemins , VOLT. , Moeurs, 50
3Au plur. Fig. Parchemins, titres de noblesse.
Il ne peut rien offrir aux yeux de l'univers Que de vieux parchemins qu'ont épargnés les vers , BOILEAU , Sat. V
Et j'ai dans mon pupitre Des billets au porteur dont je fais plus de cas Que de vieux parchemins, nourriture des rats , DESTOUCH. , Glor. V, 5
4Se dit quelquefois de la pellicule qui revêt les graines du café, ou les fruits des légumineuses.
[Le café] débarrassé de son parchemin, on le tire de ce moulin pour être vanné dans un autre , RAYNAL , Hist. phil. XI, 29
5Parchemin d'Orléans, variété de pêcher. XIe s.
Quer moi [cherche-moi], bel frere, e enque e parcamin, Et une penne, ço pri tue mercit , St Alexis, LVII
XIIIe s.
Mès, tant [ils] aiment lor parchemin [leur peau], Lor puanz peaux e lor charogne, Outre ce que ne lor besoigne, Que chescun qui peut en retient [de l'argent], Plus que son vivre ne convient, l'Image du monde, ms. de St-Brieuc, f° 40. Soixante mille sont bien en parchemin [sur le rôle] , Agolant, v. 25
Nus ne nule dudit mestier ne puet faire chapiaus ne ataches ne treçons sus parchemin ne sus toile , Liv. des mét. 193
Seignor, ce dient li devin, Il est escrit en parchemin, Que cil a sovent mau matin Qui près de lui a mau voisin , Ren. 7384
Que bien sorent parler latin, Et bien escrire en parkemin , Fl. et Bl. 269
La droite voie, le droit chemin, Aussi plain [uni] com un parchemin , RUTEB. , II, 42
XIVe s.
Cinq botes de parchemin, au pris chacunes botes de trois frans, pour continuer à emploiier es livres commenciés pour monseigneur , Hist. litt. de la Fr. t. XXIV, p. 280
XVI. S.
Il a eu sur le parchemin de nature [il a été battu] , OUDIN , Curios. franç.
Wallon, pâgmain ; provenç. pergamen, pergame, pergami ; catal. pergami ; espag. pergamino ; portug. pergaminho ; du lat. pergamena, dans Isidore pergamina, de Pergame, ville d'Asie, où on fabriqua ce produit, le papyrus y étant devenu rare à la suite d'une guerre entre l'Égypte et le royaume de Pergame.