PARAVENT

Prononciation : pa-ra-van
Nature : s. m.

1Meuble formé de plusieurs châssis mobiles, dont on se sert pour se garantir du vent dans une chambre.
Pour lui obéir, on alla chercher le mendiant, que le duc, caché derrière un paravent, ouït sans en être vu , LE SAGE , Guzm. d'Alfar. IV, 6
Nous allons essayer Irène [tragédie] pour les noces de Mme de Villette ; on la jouera derrière des paravents, au coin du feu, et nous verrons l'effet tout aussi bien que si nous étions dans une salle de spectacle , VOLT. , Lett. Thibouville, 10 nov. 1777
Quel plaisir, entouré d'un double paravent, D'écouter la tempête et d'insulter au vent ! , DELILLE , Trois règnes, I
Nous voyons.... enchérir jusqu'au scandale les paravents, les chiffons ou les poupées d'un maître du septième ordre , CH. BLANC , Grammaire des arts du dessin, préface Par extension.
Elle [une tour] n'était point mise là pour rien, c'était un paravent , SÉV. , 554
Fig. Des chinois de paravent, mauvaises figures dans un tableau, à cause que les paravents portent souvent des dessins de chinoiseries.
2Se dit quelquefois pour contrevent. Parer, à, vent ; génev. parevent ; ital. paravento.