PARASANGE

Prononciation : pa-ra-san-j'
Nature : s. f.

Mesure itinéraire chez les anciens Perses. La parasange valait 5250 mètres.
Il [Xénophon] compte pour le retour [des dix mille], depuis le lieu de retour jusqu'à Cortyore, ville située sur le Pont-Euxin ou mer Noire, six cent vingt parasanges ou lieues et cent vingt-deux jours de marche , ROLLIN , Hist. anc. Oeuv. t. IV, p. 211, dans POUGENS
1. Voltaire a écrit parasangue : Son parc [de Bélus] situé à quelques parasangues de Babylone, Princ. de Babyl. 1. 2. Il paraît qu'on se sert encore de ce terme, car je le trouve employé, mais toujours au masculin, dans les lettres de différentes personnes attachées à l'ambassade de M. de Sercey, LEGOARANT. Mot persan passé dans le grec.