parallelisme

Prononciation : pa-ra-lé-li-sm'
Nature : s. m.

1Terme de géométrie. État de deux lignes ou de deux surfaces parallèles.
Soit qu'ils [les rayons du feu] viennent du soleil en parallélisme, soit qu'ils soient réunis au foyer d'un verre ardent , VOLT. , Newt. II, 2 Parallélisme de l'axe d'une planète, propriété que l'axe de cette planète a de rester sensiblement parallèle à lui-même, dans tous les points de la courbe qu'elle décrit annuellement autour du soleil.
Une découverte très remarquable de M. Bianchini est celle du parallélisme constant de l'axe de Vénus sur son orbite, pareil à celui que Copernic fut obligé de donner à la terre , FONTEN. , Bianchini.
2Fig. Correspondance entre des objets comparée au parallélisme des lignes.
Je remarque un parallélisme assez singulier entre ces deux genres d'oiseaux ; car, de même qu'il y a trois espèces principales de corneilles, une noire, la corbine, une cendrée, la mantelée, et une chauve, le freux, je trouve aussi trois espèces ou races correspondantes de choucas , BUFF. , Ois. t. v, p. 96
Instituons les comparaisons les plus exactes ; tirons de ces comparaisons les résultats les plus immédiats ; soyons toujours prêts à renoncer à ce parallélisme qui plaît tant à l'esprit, dès que les traits deviennent trop divergents , BONNET , 7e lett. hist. nat.
Parallèle 1.