PARABOLAIN

Prononciation : pa-ra-bo-lin
Nature : s. m.

Terme d'antiquité. Nom donné, dans le Code théodosien, à ceux qui soignent les malades, et surtout les malades de maladies contagieuses. Lat. parabolanus, du grec, hardi, qui s'expose, jeter en avant. PARABOLAIN. Ajoutez : - REM. On trouve aussi parabolan.
À l'en croire [Dioscore], il n'y aurait eu [au concile d'Éphèse] ni soldats en armes envahissant l'église, ni parabolans, ni moines syriens, milice féroce de Barsumas , AMÉDÉE THIERRY , Rev. des Deux-Mond. 1er mars 1872, p. 77