PAR (DE)

Nature : loc. prépos.

1Par l'ordre, par le commandement.
De par le roi des animaux.... Fut fait savoir à ses vassaux.... , LA FONT. , Fabl. VI, 14
Et de par Belzébut, qui vous puisse emporter.... , MOL. , Sgan. VI Croix de par Dieu, abécédaire.
Je n'ai jamais appris que ma croix de par Dieu , LA FONT. , Fabl. VII, 15
De par le roi, formule qui se mettait au commencement de divers actes publics portant sommation, injonction, etc.
De par le roi, monsieur l'exempt, faites votre devoir , DIDER. , Père de famille, v, 12
De par le roi, la loi et justice, formule qui se mettait en tête des jugements autorisant la saisie ou la vente des biens meubles et immeubles.
2De par le monde, dans le monde. J'ai un cousin de par le monde, qui a fait une grande fortune.
Féronde était un sot de par le monde, Riche manant, ayant soin du tracas , LA FONT. , Féronde.
XIe s.
Sainz Gabriel qui de part Deu le garde , Ch. de Rol. CC
XIIe s.
Sire, fait-il, laenz sunt quatre bacheler, De part le roi Henri volent à vos parler , Th. le mart. 139
De part nostre Seignur , Rois, p. 144
Samuel li prophete vint à Saül de part Deu , ib. 53
XIIIe s.
Et il les salua de par l'empereur Alexis, et leur bailla les lettres qu'il apporteit de par son seigneur , VILLEH. , LXV
De part Deu à vus parlerunt , MARIE DE FRANCE , t. II, p. 436
Voirs est [il est vrai] que servitute vient de par les meres , BEAUMANOIR , XLV, 15
Et illuecques doit estre oïs par le segneur qu'il servi, ou par home soufisant envoié de par li , BEAUMANOIR , I, 41
Se j'ai heritage de par mon pere.... , BEAUMANOIR , XIV, 23
XVe s.
De par Dieu faictes le suer , Patelin
XVIe s.
Salue Ponocrates de par moy , RABEL. , Garg. I, 29
Paix de par le diable , RABEL. , II, 18
Theseus donques de par son pere estoit descendu en droite ligne du grand Erechteus , AMYOT , Thésée, 2
Si nous obtenons, dit-il, c'est de par le public ; si nous n'obtenons, c'est de nostre privé mouvement que nous venons , AMYOT , Lyc. 54
En leur offrant de par luy de.... , AMYOT , Arist. 25
Provenç. de part ; voy. PART, s. f. La locution de par devrait être écrite de part ; c'est certainement le latin de parte ; les plus anciens textes ne laissent pas de doute là-dessus ; et, même dans la locution de par le monde, il faut entendre de parte mundi. De per n'a jamais été dit. De par est une faute d'orthographe, déjà fort ancienne, mais qui ne doit pas induire en erreur.