PAQUET

Prononciation : pa-kè ; le t ne se prononce pas et ne se lie pas ; au pluriel, l's se lie : des pa-kè-z énormes ; pa
Nature : s. m.

1Assemblage de plusieurs choses liées ou enveloppées ensemble. Mettre en paquets des livres, du linge, des hardes.
Votre zèle n'a rien fait qu'à demi, si vous ne parvenez à faire brûler les livres de Pope, de Locke et de Bayle, l'Esprit des lois, etc. dans un bûcher auquel on mettra le feu avec un paquet de Nouvelles ecclésiastiques , VOLTAIRE , Facéties, Remercîment. Faire son paquet, ses paquets, se préparer à partir.
S'il m'était permis de le suivre, J'aurais bientôt fait mon paquet , SCARR. , Virg. IV
Et me voilà faisant mes paquets , SÉV. , 153
J'ai ce pays-ci [Berlin] en horreur ; mon paquet est tout fait ; j'ai envoyé tous mes effets hors du Brandebourg , VOLT. , Lett. Mme Denis, 15 mars 1753
Populairement. Faire son paquet, s'en aller de la maison où l'on demeurait. Fig. Plier son paquet, s'en aller furtivement. Fig. Faire son paquet pour l'autre monde, ou, simplement, faire son paquet, plier son paquet, se préparer à mourir.
Je voudrais qu'à cet âge On sortît de la vie ainsi que d'un banquet, Remerciant son hôte, et qu'on fit son paquet , LA FONT. , Fabl. VIII, 1
Ce pauvre marquis d'Argenson, que vous appeliez le secrétaire d'État de la république de Platon, est donc mort ? il était mon contemporain ; il faut que je fasse mon paquet , VOLT. , Lett. Richelieu, 4 févr. 1757
Des contradictions que ma pauvre machine éprouve, et qui commencent même à me faire croire qu'il faudra peut-être bientôt songer à faire mon paquet , D'ALEMB. , Lett. au roi de Pr. 1er mars 1762
Fig. Hasarder, risquer le paquet, s'engager dans une affaire douteuse.
Sus ! sus ! courons aux armes !... Chacun [des rats] se met en équipage ; Chacun met dans son sac un morceau de fromage, Chacun promet enfin de risquer le paquet , LA FONT. , Fabl. XII, 25
Je sais ce qu'en vaut l'aune [les liens avec Bussy] ; après mon expérience, je pouvais bien hasarder le paquet [une lettre piquante à Bussy] , SÉV. , à Bussy, 6 juill. 1670
Nous convînmes que, si le régent pouvait compter sur les pairs au lit de justice, il valait mieux risquer le paquet de ne point parler des bâtards au conseil de régence , SAINT-SIMON , 511, 7
Fig. Donner à quelqu'un son paquet, le congédier, le renvoyer. Il porte son paquet, se dit, par méchanceté, d'un bossu.
2Paquets de chenilles, chenilles entrelacées en tas et comme en paquets. Fig.
Il semble que l'air et la vie de Grignan devraient redonner la santé à M. le chevalier : il est entouré de la meilleure compagnie qu'il puisse souhaiter, sans être interrompu de ces cruelles visites, de ces paquets de chenilles qui lui donnaient la goutte , SÉV. , 17 juill. 1689
3Lettre, dépêches.
Je ne pense pas que Votre Majesté fasse si peu d'état de moi, qu'elle ne s'en veuille plus servir qu'à faire tenir les paquets d'Allemagne plus sûrement , BALZ. , liv. II, lett. 20
Après être revenue de chez M. de Coulanges, où nous faisons nos paquets les jours d'ordinaire , SÉV. , 20
Pendant que je ferme ce paquet, Dieu me remet dans l'esprit.... , BOSSUET , Lett. quiét. 12 Plusieurs lettres sous une même enveloppe.
J'aperçois sur la cheminée un paquet à mon adresse , CHATEAUBR. , René.
Toutes les lettres et les dépêches que porte un courier. Le paquet d'Angleterre.
4Fig. et familièrement. Personne qui a pris beaucoup d'embonpoint, et qui se remue difficilement. Cette femme est devenue un paquet, est devenue bien paquet. Personne qui n'apporte aucun agrément dans la société, et qui y cause plutôt de la gêne. Quel paquet ! Paquet de famille, famille nombreuse et embarrassante.
M. de Barillon est arrivé ; il a trouvé un paquet de famille, dont il ne connaissait pas tous les visages , SÉV. , 17 janv. 1689
5Fig. et familièrement. L'enfant qu'une femme porte dans son sein.
On est réduit à me conter des sorcelleries pour m'amuser, et à m'apprendre qu'une fille ayant laissé son paquet dans une chaise, depuis le Marais jusqu'au faubourg, les porteurs pensaient que ce fût un petit chien , SÉV. , 5 juill. 1671
6Fig. Tout ce qui charge, gêne, comme fait un paquet.
Pour le bon d'Hacqueville, il a eu le paquet d'aller, à trente lieues d'ici, annoncer cette nouvelle à la maréchale de Grammont [la mort de son fils] , SÉV. , 8 déc. 1673
....Que je n'aie plus ce paquet sur la conscience , SÉV. , 26 août 1693
La maréchale de Clérembaut aura son paquet à Poitiers, où elle avait reçu l'ordre de venir au Palais-Royal : voilà le monde , SÉV. , 8 déc. 1679
Un refus [par le chevalier de Lorraine d'un duel proposé par le prince de Conti] aurait attiré des paroles fâcheuses du prince, et quelque menace peut-être dure à digérer, et puis on a ce paquet-là sur le nez , SÉV. , 28 juill. 1682
Mme de Longueval est morte.... elle haïssait bien parfaitement notre Montataire ; je suis toujours fâchée qu'on emporte de tels paquets en l'autre monde , SÉV. , 25 oct. 1688 Avoir son paquet, être déçu dans son attente.
Oh ! le fâcheux paquet que nous venons d'avoir ! Le sort a bien donné la baie à mon espoir , MOL. , l'Ét. II, 13
Populairement. Donner un paquet à quelqu'un, lui faire une tromperie, une malice. Imputation de quelque chose de mauvais. Donner un paquet à quelqu'un.
Vous voulez donc que je mette sur ma conscience le paquet à cette femme ? je le veux, mais avec cette précaution que je ne vous réponds pas que cela soit vrai , SÉV. , 62
Maréchal voyait une cabale se former dans l'intérieur dès la maladie, et surtout depuis la mort de Mme la Dauphine, pour en donner le paquet à M. le duc d'Orléans , SAINT-SIMON , 325, 7
Donner dans un paquet, être trompé, attrapé. Il a donné dans le paquet. Je ne donnerai plus dans ses paquets.
7Propos qui contient une appréciation piquante, mordante.
Pour l'homme au sonnet... voici votre paquet.... , MOL. , Mis. v, 4
Voilà donc mon paquet, et vous le vôtre aussi , REGNARD , le Distr. III, 9
Du grenadier chacun eut son paquet , GRESSET , Ver-vert, ch. IV Donner à quelqu'un son paquet, le réduire au silence par une réponse nette et précise. On dit dans le même sens : il a bien eu son paquet. Propos désobligeants et faux. Faire un paquet, des paquets sur quelqu'un. Un faiseur de paquets.
Rien ne rétrécit plus l'esprit, rien n'engendre plus de riens, de rapports, de paquets, de tracasseries, de mensonges, que d'être éternellement renfermés vis-à-vis les uns des autres dans une chambre, réduits pour tout ouvrage à la nécessité de babiller continuellement , J. J. ROUSS. , Conf. v.
Prenez garde qu'elle ne vous fasse quelque paquet auprès de Mme Durocher , GENLIS , Théât. d'éd. la Lingère, I, 2
8Terme d'imprimerie. Certaine quantité de lignes de composition liées ensemble avec une ficelle. Travailler en paquet. Composer en paquet. Il a fait tant de paquets aujourd'hui. On emploie aussi paquet pour distinguer les feuilles où ces paquets ont été imposés, et qu'on nomme plus souvent placards. 9Terme de relieur. Se dit de plusieurs volumes tournés tous du même sens et cousus, préparés pour être endossés et liés ensemble à l'entour, mais séparés l'un de l'autre par de petites planches qui en font sortir le dos. 10Certaine quantité d'oseille, ou d'épinards, ou de persil, pesant environ un kilogramme. 11Paquet d'eau, voy. ÉCLUSÉE. 12Terme de marine. En paquet, vivement, tout d'un coup, sans soins ni précautions. Amener les voiles en paquet. Manoeuvres en paquet, manoeuvres en désordre. Un paquet de mer, une grosse et pesante lame qui tombe à bord, pendant la tempête. Paquet de mitraille, projectile qu'on nomme aussi grappe de raisin. 13Terme de métallurgie. Nom donné aux barres de fer brut recouvertes, en dessus et en dessous, d'une large bande de fer corroyé, avec lesquelles on fabrique les rails. Ancien terme de métallurgie. Mélange de suie, de farine et d'urine pour tremper le fer et l'acier par cémentation. 14Terme de botanique. Tournefort donnait le nom de paquet à l'épillet. XVIe s.
Se renvoyer le paquet l'un à l'autre , OUDIN , Curios. franç.
Espagn. paquete ; angl. packet ; diminutif du bas-lat. paccus (ital. pacco), provenant d'un radical commun à l'allemand et au celtique : allem. Packen ; suéd. packa ; angl. to pack, saisir ; gaélique et bas-breton, pac, paquet. PAQUET. Ajoutez : 15Le petit paquet, sorte de jeu.
Dans la plupart des cafés, on joue ostensiblement le petit paquet , les Jeux en France, 1871, Paris, Ch. Schiller, p. 67