PAPISTIQUE

Prononciation : pa-pi-sti-k'
Nature : adj.

Qui tient du papisme.
Ne me parlez [dira un socinien] ni d'Église, ni d'antiquité, ni de synode ; ce sont tous moyens papistiques , BOSSUET , 6e avert. 3e part. 17
Ces messieurs de Londres ont une étrange démangeaison d'imprimer : on leur attribue un commentaire philosophique sur les paroles de saint Luc : Contrains-les d'entrer, qui, en faisant semblant de combattre les persécutions papistiques, va à établir la tolérance des sociniens , BAYLE , Lett. à M. l'Enfant, 3 février 1687 Qui appartient aux papistes.
Elle détestait la consubstantiation luthérienne avec la transsubstantiation papistique , BOSSUET , Var. 12
XVIe s.
La plupart des ceremonies papistiques n'ont d'autre usage que de rendre le peuple stupide, plutost que de l'enseigner , CALV. , Inst. 953