PANTOMIME

Prononciation : pan-to-mi-m'
Nature : s. m.

1Acteur qui, dans la pièce, joue tous les rôles, et qui ne s'exprime que par des gestes.
Un illustre pantomime du temps de Néron, qui avait le corps excellent et savait bien son métier, représenta l'adultère de Mars et de Vénus, où était exprimé le soleil qui les découvrait, Vulcain qui leur dressait des embûches, les dieux qui accouraient au spectacle , D'ABLANC. , Lucien, De la danse.
Il suffisait à Bathylle d'être pantomime pour être couru des dames romaines , LA BRUY. , XII
Un fameux pantomime italien connu sous le nom de Scaramouche , VOLT. , Vie de Molière.
La passion des Romains pour les pantomimes fit qu'il s'en forma des écoles, plus suivies que celles des orateurs et fréquentées par les plus grands de Rome , DUCLOS , Oeuv. t. I, p. 345
Pylade avait été sifflé par une cabale violente ; un grand seigneur de Rome en était le chef, et ne s'en cachait pas ; le pantomime outré le joua sans ménagement dans la représentation suivante , CAHUSAC , Dans. anc. et mod. II, 1, 1
Auguste rendit les pantomimes égaux aux citoyens, en leur accordant le privilége de ne pouvoir être punis comme les esclaves , CAHUSAC , ib. II, 1, 5
Le théâtre, pendant son règne [de Caligula], ne fut plus qu'une école odieuse de libertinage, les pantomimes, qu'une troupe infâme prostituée sans cesse à la débauche des Romains , CAHUSAC , ib. II, 1, 4
2Par extension, celui qui imite les gestes, l'air, le parler des autres.
Le duc du Maine était, quand il voulait, excellent pantomime , SAINT-SIMON , 363, 36
Un jeune homme qui chante, qui contrefait son prochain fort plaisamment, qui est pantomime.... , VOLT. , Lett. d'Argental, 27 février 1765 Adj.
Il y a des peuples pantomimes ; il y en a qui semblent n'avoir jamais connu que le langage des sons articulés , CONDIL. , Art d'écr. II, 15
Lat. pantomimus, du grec pant..., et, imiter. 1. PANTOMIME. Ajoutez : - REM. Il s'est dit et pourrait se dire au féminin.
Cette actrice est une très bonne pantomime , Mlle AÏSSÉ , 2e lettre.
1Chez les anciens, l'art de représenter par des gestes les sentiments de tous les personnages. 2L'action d'exprimer les sentiments et les passions uniquement par des gestes et des attitudes. La pantomime de cet acteur est très expressive.
Ah ! mes anges, j'ai bien peur qu'on ne corrompe entièrement la tragédie par toutes ces pantomimes de Mlle Clairon , VOLT. , Lett. d'Argental, 15 déc. 1760
La pantomime est le premier langage de l'homme, elle est connue de toutes les nations , BERN. DE ST-P. , Paul et Virginie.
En retour de sa pantomime sentimentale Moréal reçut un accueil qui eût redoublé l'émotion d'un amant véritable , CH. DE BERNARD , Un homme sérieux, § XVIII
3Pièce où les acteurs ne s'expriment que par des gestes.
La pantomime est un canevas que chaque spectateur remplit dans sa pensée , MARMONTEL , Oeuv. t. v, p. 76
4Espèce de danse théâtrale. Air sur lequel s'exécute une pantomime. Adj. Danse pantomime. Ballet pantomime, ballet où l'on ne chante pas, et où l'on ne fait que danser au son de la musique. Ce fut la duchesse du Maine qui inventa le ballet pantomime, et le premier fut joué à sa cour de Sceaux. Pantomime 1.